Moquette : avantages et prix au m²

Salon avec un revêtement en moquette

Agréable au toucher et confortable, la moquette est un revêtement de sol qui apporte une touche chaleureuse aux pièces dans lesquelles elle est posée. Sa première utilisation remonte au 17ᵉ siècle. Depuis, elle a pris de plus en plus de place au sein des foyers jusqu’à atteindre son apogée dans les années 1960. Initialement, elle a été conçue dans le but d’imiter et de concurrencer les tapis tissés. Elle habillait alors les bâtiments les plus prestigieux comme l’Élysée ou la salle de Conseil des ministres.

Cela dit, fin du 20ᵉ siècle, elle connait un déclin important face aux autres revêtements de sol plus qualitatifs comme le parquet, le carrelage ou les carreaux de ciment. La moquette revient aujourd’hui sur le devant de la scène, avec des matières plus écologiques et faciles d’entretien. En matière de prix, l’écart entre les moquettes d’entrée de gamme et haut de gamme est important. Comptez entre 3 à 200 euros le m² (hors prix de pose).

Quels sont les avantages à opter pour une moquette ?

Tout d’abord, le premier bénéfice est son confort. En effet, il est plus agréable de marcher sur une moquette que sur un revêtement de sol dur. De plus, elle ne craint pas les différences de température. En hiver, il n’y aura pas cette sensation de sol “froid” comme pour un carrelage ou un parquet. 

Ensuite, plus la moquette est épaisse, plus elle apporte une isolation thermique à vos intérieurs. De surcroît, elle a l’avantage d’être insonorisante. Elle atténue les bruits de pas ou de chocs. D’ailleurs, c’est un revêtement de sol qui convient parfaitement à une chambre d’enfant, car il amortit les chutes

Par ailleurs, en termes d’esthétique, elle apporte une atmosphère chaleureuse et authentique. De plus, elle se décline en différents coloris et peut présenter divers motifs. 

Enfin, elle est plus ou moins économique selon le type de modèle. En effet, vous pourrez trouver des moquettes synthétiques, en fibres de noix de coco ou en jonc de mer aux alentours de 7 euros le m².

Quels sont les inconvénients à opter pour une moquette ?

Tout d’abord, l’entretien est simple, mais doit être régulier. Cela peut vite devenir une tâche chronophage. En effet, il faudra aspirer les poussières presque quotidiennement. Si vous avez des animaux, le passage de l’aspirateur sera même conseillé plusieurs fois par jour. En effet, c’est un revêtement de sol qui retient la poussière, les poils d’animaux et les acariens. Pour les personnes qui seraient allergiques, ce type de revêtement est déconseillé. 

Ensuite, la plupart des moquettes (entrée et moyenne gamme) ont une durée de vie plutôt faible. Comptez entre 6 à 7 ans avant de devoir les changer. À noter qu’elles ne se rénovent pas, et se remplacent obligatoirement. 

Enfin, certaines moquettes, composées de dérivés de l’industrie pétrochimique, sont peu respectueuses de l’environnement. De plus, elles relâchent des composés organiques volatiles (C.O.V), et polluent l’air ambiant.

Les différentes types en fonction de leur méthode de confection 

La moquette tissée

Il s’agit de la première méthode imaginée pour concevoir les moquettes, donc la plus ancienne. Aujourd’hui, cette méthode de fabrication est moins utilisée. Cela dit, les tissées correspondent le plus souvent à celles en laine qui se veulent “haut de gamme”.

La technique du tissage s’apparente à celle utilisée pour la confection artisanale des tapis. Pour ce faire, on utilise un métier à tisser traditionnel. Le principe est simple. Les fils sont tissés à un dossier plus ou moins rigide de manière simultanée, tant sur le dessus que sur l’envers.

Exemple de moquette tissée
Moquette tissée © Leroy Merlin

La tuftée

Les moquettes tuftées sont celles que l’on retrouve le plus fréquemment au sein des foyers. Le tuftage est a été mise au point au début des années 1920 aux États-Unis pour remplacer progressivement le tissage. 

Cette méthode consiste à créer un tuft. Il s’agit d’un support textile sur lequel on pique des fils de velours. Dans un second temps, on ancre le tuft à un dossier en jute, en coton ou en plastique, grâce à la technique de l’enduction.

Moquette tuftée
Moquette tuftée © Achiexpo

L’aiguilletée

Les moquettes aiguilletées sont les moins chères du marché. Leur prix débute à partir de 4 euros le m². Cette gamme de prix s’explique par la faible épaisseur que présente ce type.

Exemple de moquette aiguilletée
Moquette aiguilletée © Saint-Maclou

L’aiguilletage implique de superposer des couches de fibres les unes aux autres en les cousant entre elles, à l’aide d’aiguilles spéciales (d’où le nom “aiguilletées”). Les couches sont ensuite fixées thermiquement à un dossier pour assurer la tenue du revêtement. 

Globalement, les modèles aiguilletées n’ont pas une grande longévité.

Les différentes moquettes en fonction de leur finition

Les velours 

Les moquettes velours sont très agréables et peu absorbantes. Certaines ont un velours “ras”, dont les fils sont coupés très court. Ce sont celles qui sont les plus fréquemment utilisées. En matière de prix, le coût de celles en velours oscille entre 20 à 150 euros le m² (hors pose).

Exemple de moquette velours
Moquette velours © Saint-Maclou

Les moquettes bouclées 

Les moquettes bouclées sont celles qui sont le plus facile d’entretien. Elles emprisonnent peu la poussière et ne retiennent pas les poils d’animaux. Leurs fils sont très resserrés. C’est la raison pour laquelle, elles sont antidérapantes et garantissent une bonne résistance du revêtement. De plus, certaines bouclées peuvent être compatibles avec un chauffage au sol (à vérifier en fonction du fabricant). 

Cela dit, la bouclée n’assure pas un confort de marche optimal comme les moquettes velours ou frisées. Son prix est compris entre 15 à 75 euros le m² (hors pose).

Exemple de moquette bouclée
Moquette bouclée © Saint-Maclou

Les moquettes frisées 

Les moquettes frisées (et celles dites “shaggy”) sont les plus confortables. Elles présentent soit des fils frisés par surtension ou de longs fils épais. Elles apportent une ambiance cosy et chaleureuse aux intérieurs. Cela dit, elles retiennent facilement la poussière et les tâches. Leur prix varie de 15 à 65 euros le m² (hors pose).

Exemple de moquette frisée
Moquette frisée © Saint-Maclou

Les différentes moquettes en fonction de leur matériau

Les synthétiques 

Les synthétiques sont conçues en polyamide, en acrylique, en polypropylène ou en nylon. Ce type de revêtement est résistant et solide. C’est d’ailleurs le plus répandu sur le marché. Cela dit, il présente un inconvénient important. Il rejette des C.O.V et n’est pas écologique.  En termes de prix, comptez de 4 à 50 euros le m² (hors pose).

Les moquettes en fibres naturelles 

À l’inverse, celles en fibres naturelles ou mélangées avec d’autres matières comme le lin ou le jute sont respectueuses de la planète. Elles sont fabriquées dans des matières biodégradables et recyclables. Elles présentent aussi une grande résistance et longévité. Toutefois, elles sont assez absorbantes et demandent un peu plus d’efforts en termes d’entretien. 

Il est question des moquettes en : 

  • Fibres de coco, qualitatives, mais rugueuses (3 à 30 euros le m²) ;
  • Sisal, plus douces, mais très absorbantes (10 à 60 euros le m²) ;
  • Jonc de mer, robustes et esthétiques (7 à 40 euros le m², hors pose).

Les moquettes en laine

Si vous cherchez des modèles “haut de gamme” véritablement qualitatives, il faudra se tourner vers celles en laine. Comme leur nom l’indique, elles sont fabriquées à base de laine animale, ce qui explique un prix à l’achat plutôt élevé. En effet, les prix peuvent monter au-delà de 100 euros le m² (hors pose) et aller jusqu’à 200 euros le m² (hors pose). Quand la laine est mélangée (avec du nylon par exemple), les coûts avoisinent les 50 euros le m² (hors pose). 

En plus d’un nettoyage quotidien à l’aspirateur, il faudra entretenir le revêtement de sol en laine tous les 4 à 6 mois à l’aide d’un nettoyeur vapeur. Ce type de moquette est durable, très confortable et très chaleureux. C’est un bon isolant.

Moquette : quel prix au m² ? 

Combien coûte la fourniture associée ? 

Comme vu précédemment, la fourchette de prix est assez large. Le prix va varier en fonction de : 

  • Méthode de confection (celles tissées, tuftées et aiguilletée) ;
  • Finition (celles en velours, bouclées ou frisées) ;
  • Composition (celles synthétiques, naturelles ou en laine).

Également, d’autres paramètres vont influer sur les prix : le fabricant et la qualité. Par ailleurs, elles sont compatibles avec un sol chauffant seront plus onéreuses.

Type de moquetteAvantage principalInconvénient principalPrix d’achat au m²
velourspeu absorbantemoins résistante20 à 150 euros
boucléefacile d’entretienmoins confortable15 à 75 euros
friséetrès confortableentretien plus régulier15 à 75 euros
synthétiquerésistantepolluante4 à 50 euros
fibres naturellesécologiqueabsorbante3 à 60 euros
lainequalitativeentretien plus régulier50 à 200 euros
Budget moyen selon le type de moquette (prix indicatif)

Combien coûte la pose de moquette ? 

Le solier-moquettiste est le professionnel le plus qualifié pour poser des moquettes au sol. Il établira avec vous un devis de pose de moquette qui variera en fonction de plusieurs variables : 

  • Surface de pose au m² ;
  • Dépose de la moquette existante ;
  • Préparation du support (ragréage éventuel) ;
  • Type de moquette ;
  • Type de pose (libre, en collage plein, par tension) ;
  • Finitions (découpes, barres de seuil et plinthes).

Globalement, le prix de pose débute aux alentours de 8 euros le m² (hors fourniture) et peut dépasser les 25 euros le m² (hors fourniture).

Type de poseCaractéristiqueAvantage principalInconvénient principalPrix main d’œuvre au m²
Pose librePose de la moquette au sol sans colleéconomiquefixation peu résistanteà partir de 8 euros
Pose en collage pleinPose de la moquette au sol avec colle ou résine synthétiquebonne fixationdépose plus difficileà partir de 11 euros
Pose par tensionMoquette fixée, à l’aide d’une tendeuse, sur des baguettes clouées au murpose “haut de gamme”pose plus complexeà partir de 25 euros
Tableau récapitulatif des prix pour la pose de moquette

Exemple de devis pour la pose de moquette

DescriptionDescriptionPrix unitaire (H.T)Total de la ligne
(H.T.)
Moquette tuftée, en velours synthétique qualitatif1530,00 €450,00 €
Pose collée de la moquette (dépose de la moquette, préparation du support, découpes et pose)1525,00 €375,00 €
Total825,00€
Exemple de devis édité pour une chambre de 15 m².

Un projet ?