Pistolet Airless : quand et comment l’utiliser ?

Vous avez besoin de peindre une pièce, un bâtiment ou une clôture ? Vous aimeriez savoir si le pulvérisateur de peinture Airless est adapté à vos besoins ? Notre entreprise de peinture et rénovation répond à toutes vos questions. Découvrez aussi les grands types de pistolet Airless et le budget à prévoir. Enfin, suivez notre guide pour utiliser l’Airless comme un peintre professionnel.

Qu’est-ce que l’Airless ?

Petite histoire des pistolets à peinture

Les pistolets à peinture Airless sont issus d’une longue série d’évolutions techniques. 

À l’origine, le pistolet à peinture est un pistolet à air comprimé. C’est le pistolet à peinture classique qui s’accompagne d’un compresseur ou d’une bouteille d’air. L’air sous pression atomise le fluide à pulvériser, en l’occurrence la peinture, et la dépose sur la surface de travail.

Ensuite, les peintres en bâtiment ont vu apparaître le pistolet peinture haut volume, basse pression (HVLP – High-Volume, Low-Pressure). 

Cette méthode de pulvérisation utilise également l’air comprimé, mais d’une manière différente. Ici, une turbine fournit un grand volume d’air à une pression beaucoup plus faible. Les pistolets HVLP sont destinés aux travaux de peinture, bien sûr, mais surtout aux travaux de finition. En effet, ce type de pistolet permet de réduire au minimum les projections, pour un maximum de précision.

La révolution Airless

Enfin, est apparue la pulvérisation sans air, l’Airless. L’innovation, c’est que les pulvérisateurs peinture airless n’impliquent ni compresseur, ni turbine. 

La pulvérisation sans air permet de peindre de grandes surfaces et de pulvériser sur une plus grande variété de matériaux, sans dilution. C’est pour cette raison qu’à l’origine, cette méthode de peinture était réservée à l’industrie ou à la voirie. En effet, l’utilisation d’un pulvérisateur Airless est jusqu’à 10 fois plus rapide que l’utilisation d’un pinceau, et au moins quatre fois plus rapide qu’un rouleau !

Depuis quelques années, son utilisation s’est démocratisée au grand public, et, au vu de son efficacité, le principe Airless a encore de beaux jours devant lui !

Comment fonctionne un pistolet peinture Airless ?

Les appareils Airless sont électriques, pneumatiques (air comprimé ou compresseur) ou dotés d’un moteur à combustion. La montée en pression s’effectue grâce à un piston ou à une membrane. Le flux est modulé grâce à une vanne d’entrée et de sortie.

Lors d’une pulvérisation sans air, le fluide est pompé sous haute pression (jusqu’à 3 000 psi) grâce à un piston ou à une membrane. Il est envoyé à travers une buse de pulvérisation. Le fluide sort de la buse sous forme « solide » à grande vitesse. Lorsqu’il entre en contact avec l’air extérieur, il se divise en minuscules gouttelettes, qui composent le jet de pulvérisation.

Quand utiliser un pistoler Airless ?

L’utilisation de pulvérisateurs de peinture airless est particulièrement intéressante pour les grandes surfaces, car ils présentent l’avantage d’une vitesse de travail plus élevée. 

Longtemps, la règle de base était la suivante : l’utilisation d’un pulvérisateur de peinture Airless devient intéressante à partir du moment où vous avez besoin de peindre un appartement de trois pièces (ou plus) et de peindre tout ce qui est inaccessible avec un rouleau ou un pinceau.

Il est par ailleurs intéressant de préciser que l’utilisation d’un pistolet peinture Airless est préconisée dans les espaces vides. En effet, cette technique de pulvérisation n’est pas adaptée dans les logements meublés. 

Les pistolets peinture Airless sont généralement utilisés pour peindre des grandes surfaces et pour la peinture murale :

  • Murs intérieurs ;
  • Murs extérieurs ;
  • Clôtures ;
  • Meubles…

Quels sont les avantages d’un pistolet Airless ?

En règle générale, les pistolets de peinture Airless, en raison de leurs pressions extrêmement élevées, traitent mieux les peintures épaisses, comme les peintures latex. Toutefois, ils sont adaptés à tous les types de peintures. Autre intérêt, il n’est généralement pas nécessaire de diluer la peinture avant utilisation.

Par ailleurs, un pistolet Airless est idéal pour peindre de grandes surfaces, car sa vitesse de travail est plus élevée. Les surfaces texturées et inclinées sont également plus faciles à peindre. Le pulvérisateur de peinture Airless est aussi très performant en matière de rendu esthétique. Il offre une finition lisse comme le verre, même sur les portes et les boiseries.

Enfin, la charge de travail est réduite et engendre moins d’efforts physiques que d’autres types de pistolets à peinture.

Quels sont les inconvénients d’un pistolet Airless ?

Les pulvérisateurs Airless présentent tout de même quelques inconvénients.

En moyenne, peindre avec un Airless utilise 20 % à 40 % de peinture en plus que de peindre avec un pinceau ou un rouleau. Par ailleurs, du fait de la pulvérisation puissante, vous devrez couvrir plus de surfaces pour les protéger. 

Enfin, le coût d’achat et d’utilisation d’un pulvérisateur de peinture est plus élevé que celui d’un pinceau ou d’un rouleau (sans surprise !). Il devient donc intéressant uniquement si vous avez de grandes surfaces à peindre ou si vous l’utilisez régulièrement. Pour les petites surfaces, vous pourrez privilégier d’autres outils, comme les pulvérisateurs à air comprimés ou les outils traditionnels type rouleau/pinceau.

De nombreux débutants en peinture s’inquiètent du nettoyage d’un pulvérisateur de peinture. Ce point est souvent considéré comme un inconvénient. Dans la pratique, cependant, on constate que le nettoyage peut être effectué rapidement et facilement en suivant scrupuleusement le mode d’emploi.

Quels sont les principaux types de pistolet Airless ?

Il existe 3 types de pistolets Airless différents :

  • Pistolets électriques ;
  • Pistolets pneumatiques (air comprimé ou compresseur) ;
  • Pistolets avec moteur à combustion : pratique, il peut être utilisé partout.

Combien de temps faut-il pour peindre une pièce à l’Airless ?

Le peintre Airless allemand Andreas Neufeld a réussi à peindre une pièce (plafond inclus) en 6 min 35 grâce à un pulvérisateur Airless ! Bien que la vitesse d’exécution soit au rendez-vous lors de cette prouesse, la qualité n’est pas forcément présente lorsque l’on essaye d’aller trop vite. Dans sa vidéo, Andreas peint à une allure normale et procède par étapes. Il recouvre d’abord tous les coins de la pièce avant de s’atteler au plafond et aux murs.

Précisons qu’il est possible d’atteindre cette rapidité de réalisation sur les surfaces brutes et planes. Surtout lorsque l’on est un professionnel aguerri !

Par ailleurs, il est important de spécifier que le temps de peinture n’est pas la tâche qui vous prendra le plus de temps avec un pulvérisateur Airless. Ce sera le temps de protection de la pièce ! Déplacer ou mettre à l’abri les objets sera généralement bien plus long que le temps réservé à la peinture.

Vous cherchez un artisan peintre pour vos travaux de peinture à l’Airless ou au rouleau ? Demandez-nous un devis peinture, c’est gratuit !

Combien coûte un pistolet Airless ?

Tout d’abord, les prix varient fortement, selon qu’il s’agit d’un modèle pour professionnels ou particuliers. En moyenne, un pistolet Airless coûte 300 €.

Ainsi, vous pouvez, par exemple, acquérir l’excellent WAGNER Airless Pistolet peinture Control Pro pour environ 400 €. Ce modèle, à mi-chemin entre le pulvérisateur Airless professionnel et le pistolet à peinture pour particulier, vous permettra de peindre 15 m² en 2 min.

Il est possible de trouver un pulvérisateur Airless pas cher à partir de 200 €. À ce prix, vous pourrez profiter du WAGNER W 950 FLEXiO qui vous offrira la possibilité de peindre une surface de 15 m² en 5 min. 

Le prix des pistolets à peinture Airless les plus performants excède les 2 000 €. Il peut même atteindre 7 000 €, mais ces modèles sont plutôt destinés à un usage professionnel. 

Si vous avez décidé d’opter pour un pulvérisateur de peinture Airless haut de gamme, vous serez ravi.e par les performances du Graco pulvérisateur de peinture 17 M367 portable, sans fil, sans air. Prêt à pulvériser en quelques secondes, ce bijou de technologie d’à peine 2,4 kg vous offrira une vitesse de peinture incomparable et des finitions parfaites.

Comment utiliser un pistolet Airless ?

Temps nécessaire : 1 jour et 2 heures.

Les étapes pour peindre à l’Airless

  1. Installation du pulvérisateur : amorcer la pompe

    – Assurez-vous que la grille située au niveau du point d’admission est propre. Si votre pulvérisateur est doté d’un filtre amovible près de la pompe et/ou dans la poignée du pistolet Airless, vérifiez qu’ils soient propres. Prévoyez de filtrer votre peinture dans un sac filtrant à mailles pour enlever les grumeaux afin qu’ils ne bouchent pas les filtres.
    – Placez le petit tube d’amorçage dans un seau à déchets et le tube d’aspiration dans le seau de peinture.
    – Tournez la vanne d’amorçage/de pulvérisation sur « amorcer ». 
    – Mettez la pompe en marche. 
    – Tournez la vanne de pression vers le haut jusqu’à ce que la pompe démarre. Lorsque la peinture commence à couler du tube d’amorçage, mettez-la dans le seau de peinture.

  2. Installation du pulvérisateur : remplir le tuyau et le pistolet

    – Tenez le pistolet du pulvérisateur de peinture Airless (sans la protection, ni la buse) au-dessus du seau à déchets et appuyez sur la détente. 
    – Mettez la valve sur le réglage « pulvérisation ». 
    – Relâchez la gâchette dès que la peinture sort en jet régulier. 
    – Verrouillez la gâchette et effectuez les “étapes de décompression” suivantes.

  3. Décompression du pistolet Airless

    – Mettez l’appareil hors tension.
    – Mettez la valve de pulvérisation/amorçage en position d’amorçage.
    – Appuyez sur la détente pour relâcher la pression.
    – Engagez le verrouillage de la gâchette.
    – Une fois la pompe amorcée, vous pouvez remplir le tuyau de peinture. Verrouillez la gâchette et relâchez la pression avant d’installer l’ensemble de protection de l’embout et d’insérer l’embout.

  4. Réglage de la pression du pulvérisateur

    – Mettez la pompe en marche et placez le levier d’amorçage/de pulvérisation en position « pulvérisation ». 
    – Pulvérisez une bande de peinture sur un morceau de carton pour vérifier la forme du jet. Si le jet est en queue de poisson, la pression est trop faible. Augmentez la pression.
    Une pression trop faible donne un jet irrégulier. Une pression trop élevée entraîne une pulvérisation excessive et une usure prématurée de la buse. Si vous obtenez toujours des « queues » ou un jet irrégulier même à la pression maximale, utilisez une buse avec un trou plus petit. Si le jet est rond plutôt qu’étroit, la buse est usée et doit être remplacée.

  5. Techniques de pulvérisation

    – Appuyez sur la détente et déplacez rapidement le pulvérisateur en le maintenant parallèle à la surface. 
    – Relâchez la gâchette.
    Bon à savoir :
    – Planifiez bien la pulvérisation avant de commencer à peindre : coins de mur, plafond et murs, mais aussi protection des supports non peints.
    – Déplacez le pistolet en parallèle de la surface, jamais en arc de cercle.
    – Maintenez le pistolet perpendiculaire à la surface, sans l’incliner.
    – Déplacez-vous rapidement pour éviter les coulures. Il est préférable d’apposer plusieurs couches fines qu’une seule couche épaisse.
    – Chevauchez vos pulvérisations de 30 à 50 %.
    – Lisez et suivez les consignes de sécurité figurant dans le manuel de votre pulvérisateur.


Un projet ?