Peinture : quelle préparation pour un mur en mauvais état ?

Le plus compliqué dans la peinture, c’est la préparation !

Vous souhaitez rafraîchir ou changer de couleur de peinture sur vos murs ? La clé réside dans une bonne préparation des supports.

Lorsque la surface à peindre est en mauvais état, il est nécessaire de remettre au propre le mur avant de peindre. Comment vous y prendre ? Suivez nos explications, étape par étape.

Estimer l’état de votre surface à peindre 

Avant de vous attaquer à la phase de peinture, il faut que votre support soit sec, lisse et propre. Sinon, il faut le préparer et l’enduire. Chez Monsieur Peinture, nous classifions les supports selon trois niveaux : bon, moyen et dégradé. Dans le cas où vos murs et plafonds sont abîmés à certains endroits par des micro-fissures, des petits trous ou cloques, ou encore une peinture légèrement désagrégée, on parle d’un état moyen.

En revanche, un support globalement détérioré par de grandes fissures ou cloques, ou une peinture  écaillée, sera qualifié d’état dégradé. Par exemple, on parle d’état dégradé dans le cas d’un dégât des eaux.

Monsieur Peinture, expert dans le domaine des travaux de rénovation, vous explique étape par étape la préparation de votre support en fonction de son état. Pour en savoir plus, retrouvez également notre article sur l’état des murs.

État moyen

1. Vérifier que le support est sec

Avant toute chose, il est primordial de vérifier qu’il n’y a pas d’humidité ou de moisissures sur vos murs ou plafonds à peindre. Si votre surface n’est pas complètement sèche et que vous réalisez quand même vos travaux, vous risquez un résultat plus que médiocre et surtout de devoir tout recommencer quelques temps après. Pour cela, le mieux d’utiliser un détecteur d’humidité. Dans certains cas, le support peut être sec en surface mais humide en profondeur, d’où l’importance de faire un test en profondeur.

2. Nettoyer le support

La première étape consiste à gratter votre revêtement afin d’enlever les parties qui n’adhèrent plus au support. Pour cela, vous pouvez utiliser un couteau de peintre (ou raclette). Prenez bien le temps d’enlever toutes les aspérités.

3. Appliquer une première couche d’impression

Une fois le mur devenu un peu plus lisse, il est temps d’appliquer une couche d’impression. C’est ce qui va permettre à l’enduit d’accrocher correctement.

4. Traiter les fissures et reboucher les trous

Une fois que la couche d’impression est bien sèche, il est nécessaire d’ouvrir les fissures, afin de les nettoyer. Ensuite, elles doivent être rebouchées avec de l’enduit. Ce dernier sert tout simplement à boucher les trous et corriger les imperfections. Par ailleurs, notez que si les fissures sont conséquentes, il est préférable de poser un calicot. Il s’agit d’une bande de tissu armé que l’on vient déposer sur la fissure pour renforcer le revêtement abîmé.

5. Poncer le support

Le ponçage est une étape importante pour lisser correctement votre surface. Cette étape peut s’effectuer à la main, ou à l’aide d’une ponceuse électrique. Pour un ponçage uniforme, poncez l’ensemble de la surface en partant du haut avec des gestes circulaires.

 6. Appliquer une deuxième couche d’impression

Appliquez une dernière couche d’impression. Une fois sèche, vous pourrez passer à l’étape ultime : la peinture de finition.

État dégradé 

1. Traiter l’humidité (si besoin)

Avant toute chose, si le mur est humide, il convient d’en connaître la source et d’agir en conséquence. Il faut absolument que vous laissiez sécher le mur ou le plafond. A savoir que cela prend généralement plusieurs mois pour un séchage en profondeur.

2 à 5. Mêmes étapes que pour un support en moyen état

6. Appliquer une deuxième couche d’enduit

En général, si la surface est dégradée, il est nécessaire d’appliquer une deuxième couche d’enduit. Ensuite, il convient de poncer de nouveau l’ensemble afin que la surface soit parfaitement plane et lisse.

7. Appliquer une deuxième couche d’impression

Appliquez une dernière couche d’impression. Celle-ci va permettre à la peinture de mieux accrocher et de durer plus longtemps. Une fois sèche, vous pourrez passer à l’étape ultime : la peinture de finition.

⚠ Au vu de la complexité de ce types de travaux, nous vous conseillons fortement de faire appel à un peintre professionnel si votre plafond ou mur est en mauvais état.

 

Un projet ? Estimez le budget pour vos travaux grâce à notre simulateur, ou contactez-nous pour obtenir un devis ici ou au 07 57 90 29 27.

Voici d’autres liens ou articles utiles pour concernant vos travaux de peinture :

Menu