Comment éviter les joints ouverts sur un papier peint ?

Le papier peint est un revêtement mural destiné à décorer l’intérieur. Lors de la pose du papier peint, il arrive fréquemment que le papier peint diverge au niveau des joints. Les joints s’étendent au niveau des coutures ce qui peut donner un mauvais rendu final sur la pose de papier peint. Les joints peuvent se décoller du mur à cause de certains facteurs auxquels on ne prête pas attention comme la température, le temps de séchage, la qualité de la colle… Une seule de ces raisons suffit pour causer un joint ouvert, mais parfois plusieurs facteurs se produisent en même temps.

Les facteurs qui peuvent provoquer des joints ouverts


La préparation du mur


Les couches de peinture et les enduits peuvent mal adhérer et donc se détacher. Cela entraîne une ouverture des joints, car ils manquent de résistance pour absorber les tensions dans le revêtement mural. 

La température : une des causes principales des joints ouverts

La température peut aussi être un facteur qui provoque l’ouverture des joints. En effet, une variation de température peut sensibiliser et poser problème même après plusieurs mois si le fond n’est pas préparé à la perfection (sur des matières comme le vinyle). 

Une température trop élevée avant que le revêtement mural ne soit sec est un problème tant pour les produits sur support papier que sur support intissé. Un rouleau de papier peint qui sort d’une pièce surchauffée ou glaciale et qui est immédiatement posé va avoir une réaction incontrôlée. 

La colle du papier peint

Il faut bien choisir sa colle car une colle pas assez forte ne pourra pas résorber le retrait au séchage. Si le fond est trop absorbant et n’a pas été suffisamment préencollé alors les joints n’ont pas la possibilité d’adhérer ce qui va crée des joints ouverts.

Le retrait au séchage et temps de séchage

Pour les produits sur support papier, un retrait au séchage est tout à fait normal. Si le fond est fermé, la colle ne pourra pas toujours absorber la tension de séchage. 

Le problème est encore renforcé par une couche supérieure imperméable comme du vinyle. La colle va garder son humidité et les joints ouverts peuvent ainsi encore apparaître pendant le retrait. 

Si pendant le temps de séchage les lés n’ont pas été correctement replié sur eux-mêmes et ensuite enroulés, il en résulte que les lisières peuvent avoir déjà séché. Les produits sur support intissé ne présentent, en principe, pas de retrait au séchage. 

Certains intissés ont néanmoins tendance à rétrécir légèrement s’ils sont soumis à une température élevée pendant leur séchage. La colle (la plus forte) résorbera généralement ce léger retrait.

La découpe du papier peint

La découpe est une étape très importante, car si elle n’est pas effectuée correctement, le résultat final est esthétiquement disgracieux. La double découpe qui entame le plafonnage, peut aussi entraîner le décollement de couches de peinture ou d’enduit et engendrer un joint visible ou ouvert.

La pose et le papier peint

Lors de la pause, on a tendance à essayer de rapprocher manuellement les joints ouverts. Les produits sur support intissé vont tenter de retrouver leur largeur initiale. 

Dans les produits sur support papier, si le temps de trempage est insuffisant, le papier continue à se dilater sur le mur. De même, sur un fond fermé, un post-trempage peut se produire avec une dilatation supplémentaire. Dans les deux cas, ça entraîne une superposition des joints. 


Un projet de pose de papier peint ?


Comment éviter l’ouverture des joints ?

Pour vous éviter d’avoir des joints ouverts, voici quelques conseils pour réussir votre pose de papier peint.

Préparer le support pour le papier peint pour éviter des joints ouverts


Avant la pose, il est important de nettoyer son support. Il faut lessiver, reboucher et poncer votre mur afin d’obtenir une surface bien propre et lisse. Le fait de bien préparer votre mur va vous faciliter la pose du papier peint et va vous éviter des problèmes de joints ouverts lors de la pose. 

Sous couche de peinture

Ensuite, on applique une sous-couche d’impression de la couleur du fond du papier peint. Cela permet d’éviter que l’on distingue la séparation entre les lés si jamais le papier peint se rétracte trop au séchage et que les joints s’ouvrent légèrement.  

De plus, nous conseillons vivement de laisser les matériaux s’acclimater au moins 48 heures dans la pièce sous peine de problèmes de joints ouverts. 

La pose du papier peint

Pour un papier peint standard, on applique la colle sur le papier peint, sur les trois quarts de la longueur du papier peint. Pour le papier peint intissé ou vinyle, on dépose la colle directement sur la surface murale à recouvrir. Ensuite, dans les deux cas, une fois le premier lé posé, on maroufle le mur afin de chasser les bulles d’air. Ensuite, on pose les lés suivants bord à bord pour éviter d’éventuelles démarcations ou joints ouverts. Pour lisser le raccord et le rendre plus discret, on passe la roulette. Enfin, on découpe les marges restantes en excès. Vous pouvez passer par un professionnel d’autant plus que le prix de la pose d’un papier peint par un artisan professionnel est attractif.


Les solutions pour réparer une ouverture des joints

Il n’existe pas énormément de solutions pour réparer une ouverture de joints une fois que la colle a séché. Si l’ouverture est trop importante, on vous conseille de décoller le papier peint en faisant attention à rien abimer et recommencer. Si l’ouverture est minime, il y a une autre solution.

La colle spéciale pour joints ouverts

Si les joints baillent, on peut utiliser une colle spéciale pour les joints que l’on va appliquer directement sur le papier peint et qu’on va étaler à l’aide d’un petit pinceau. Vous pouvez vous fournir cette colle dans tous les magasins de bricolage. 

À lire aussi : Notre top des plus belles marques de papier peint.


Un projet de travaux ?