Lino : avantages, pose et tarifs

Le lino est un revêtement de sol souple qui vient du mot linoléum. Si le linoléum était un revêtement naturel, le lino est généralement d’origine synthétique. Aujourd’hui, c’est l’un des revêtements de sol les plus répandus, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il imite l’aspect de différents matériaux : parquet, carrelage, béton ciré… Ensuite, il est résistant et solide. On peut le placer dans tout type de pièces, y compris les pièces humides. Enfin, le lino est l’un des revêtements de sol les plus abordables. En général, son prix d’achat oscille de 10 à 50 euros par m², selon le type de lino. Le linoléum naturel est plus cher que le synthétique. De plus, si vous faites appel à un artisan qualifié pour la pose, cela vous coûtera de 15 à 30 euros par m². Par ailleurs, on dit “lino” pour désigner d’autres revêtements synthétiques, comme le sol PVC ou sol vinyle.

Notre entreprise de peinture et sol vous dit tout ce qu’il faut savoir sur le lino.

Le linoléum : un revêtement de sol naturel 

Tout d’abord, le mot lino est le diminutif de linoléum. Le linoléum a été mis au point et breveté dans les années 1860 par l’écossais Frederick Walton. Son invention repose sur un phénomène chimique d’oxydation, qui transforme l’huile de lin en linoxyne, une pâte souple et malléable. Ensuite, on mélange cette pâte avec de la poudre de bois, de liège ou encore de colophane, et des pigments naturels. Enfin, on fixe la mixture obtenue sur un support en toile de jute. Après quelques heures de séchage, on obtient ainsi un revêtement totalement naturel et résistant. 

Le lino : un revêtement synthétique

Ensuite, la mention lino désigne également un revêtement synthétique. On parlera alors de lino classique. Ici, le mélange d’huile de lin oxydé et de pigments n’est pas fixé sur une toile de jute, mais sur un film polyester. Ce procédé utilise donc un dérivé de l’industrie pétrochimique. C’est du coup plus polluant, mais aussi plus économique. 

Par ailleurs, le terme lino est aussi utilisé pour représenter les revêtements PVC et vinyle. Pourtant, il s’agit d’un abus de langage, puisque ses deux revêtements sont à base de polychlorure de vinyle, et non de linoxyne. Dans les détails, le PVC se fabrique par enduction alors que le sol vinyle l’est par calandrage.

Quels sont les avantages de ce type de revêtement ? 

Le lino est un revêtement de sol qui possède une certaine souplesse et élasticité qui lui permettent d’être robuste, de supporter de lourdes charges ou un fort passage tout en étant agréable à la marche. Également, il n’émet pas de bruit lorsqu’un objet tombe au sol ou lorsque l’on se déplace dessus. 

Il peut revêtir plusieurs esthétiques : lisse, texturé, graphique, imitant d’autres matériaux comme le bois, la pierre, les carreaux de ciment ou le béton. Il existe une multitude de designs de lino qui offre un choix de taille, et tout cela à prix plus ou moins accessible.

Linoléum naturel de la gamme Marmoleum de Forbo
Linoléum naturel de la gamme Marmoleum de Forbo

Le linoléum a la particularité d’être respectueux de votre santé et de l’environnement. Totalement naturel et écologique, il n’émet pas de composés organiques volatiles (COV). Cependant, le linoléum est moins étanche que le lino classique synthétique. Le lino naturel craint un peu plus l’eau et l’humidité. Au contraire du lino synthétique, qui est entièrement hydrofuge et bactéricide. 

En termes d’inconvénients, il reste moins noble que des matériaux bruts comme le bois massif ou la pierre (marbre, grès…). On le change tous les 10 à 20 ans. Par conséquent, il reste un revêtement durable, dans une certaine mesure.  

Enfin, il craint les points de chaleur extrêmes. En effet, les objets très chauds (de type fer à lisser ou marmite bouillante) peuvent laisser des marques indélébiles sur le sol en lino. 

Quels sont les différents formats de lino ? 

À la vente, le lino se présente sous plusieurs formes : en rouleau, dalles ou lames.

Ensuite, les techniques de pose vont dépendre du type de format choisi. Les prix entre les différents types de lino vont sensiblement être les mêmes. La différence de coût n’est pas significative.

Lino en rouleau

Le linoléum en rouleau se déroule à même le sol. Il existe plusieurs choix en matière de largeur et longueur du rouleau. En général, on le trouve sous forme de rouleaux de 2, 3, 4 ou 5 mètres. Le défi avec ce format sera de réaliser les découpes finales en ayant le moins de pertes possible. En effet, le revêtement se pose sur l’ensemble de la surface du sol prévue à cet effet. 

Sa pose est rapide puisqu’il suffira de coller le rouleau au sol. Aucune pose de joints n’est nécessaire. Selon les modèles, il pourra présenter ou non un ruban adhésif double-face à l’arrière.

Ce type de format permet d’imiter le béton ciré, par exemple. 

Lino en dalles 

De manière générale, les dalles de linoléum sont celles utilisées pour imiter le carrelage ou les carreaux de ciment. Les dalles sont vendues sous forme carrée ou rectangulaire : 30 × 30 cm, 60 × 60 cm, 70 × 40 cm… Il sera possible de poser des joints plastiques entre les différentes dalles. Dans un tel cas, ils seront sous la forme de baguettes, profilés ou encore de cornières PVC. 

Lino en lames 

En principe, le lino sous forme de lames est le modèle choisi pour imiter le parquet en bois. Pour aller plus loin, les lames sont même texturées pour obtenir un meilleur rendu. La pose des lames sera soit collée, soit clipsée comme pour du parquet stratifié ou en bois véritable. 

Comment poser du lino ? 

La préparation du support 

Avant de poser le revêtement, il faudra s’assurer que le sol soit plat, en bon état et dénué de défauts. Le lino reste un revêtement assez peu épais, 1 à 4 mm. Si le sol n’est pas bien horizontal, cela se verra facilement. Le ragréage peut être une bonne alternative pour réparer un sol abîmé. 

Également, il est possible de placer sous le revêtement un rouleau en mousse ou en liège haute densité pour améliorer l’isolation phonique ou thermique de l’installation. Cette étape permet aussi de rajouter une épaisseur à celle du lino. 

La pose du revêtement 

Si le lino n’est pas autoadhésif, la pose à privilégier sera la pose collée. À cet effet, il sera nécessaire d’utiliser un mortier colle sous le revêtement. Grâce à une spatule crantée, étalez la colle sur le support. Ensuite, marouflez le revêtement de son centre vers l’extérieur. 

À noter, le linoléum se clipse uniquement lorsqu’il est sous la forme de lames ou de dalles. 

Les finitions

Quel que soit le format de linoléum choisi, il faudra effectuer la découpe du surplus de revêtement. Pour cacher les éventuelles irrégularités, installez des plinthes sur le bas des murs qui entourent la pièce. Dans la même optique, utilisez une barre de seuil au niveau des portes de sortie de la pièce. 

Lino : prix au m² 

Combien coûte du lino ? 

Le prix du lino diffère selon qu’il s’agit de lino naturel ou synthétique. Pour un linoléum véritable, comptez entre 15 à 100 € le m² (hors pose). Pour le lino classique synthétique, les prix varient entre 10 à 60 € le m² (hors pose). 

Combien coûte la pose de lino par un professionnel ? 

Les particuliers peuvent réaliser la pose du lino, puisqu’elle reste relativement simple. Toutefois, lorsqu’un professionnel qualifié l’exécute, vous vous assurez d’un rendu optimal. Avant de commencer l’installation, l’artisan établira avec vous un devis travaux

À noter, qu’il existe une particularité.  Dans le cadre de travaux de rénovation d’un logement de plus de deux ans, vous paierez 10 % de TVA au lieu des 20 % habituels, uniquement si vous passez par un artisan pour acheter et faire poser votre revêtement souple. Vérifiez que ce taux apparaît sur votre devis. 

Globalement, les coûts dépendront des éléments suivants : 

  • État du support et de sa préparation ;
  • Surface totale de pose ;
  • Méthode de pose (double adhésif, pose collée ou clipsée). 

La pose du lino coûtera entre 10 à 25 € le m² (hors fourniture). 

Type de revêtementFourniture (prix/m²)Main d’œuvre (prix/m²)Fourniture et pose (prix/m²)
linoléum naturel15 à 100 €10 à 20 €25 à 120 €
lino classique 10 à 60 €15 à 25 €25 à 85 €
Tarif par m² de la pose de lino (prix à titre indicatif)

Questions fréquentes sur le lino

Où mettre du lino ?

Vous pourrez mettre du linoléum dans toutes les pièces du foyer : salon, chambre, couloir. Il est aussi possible d’installer du lino classique dans les pièces humides comme la salle de bain ou la cuisine, car ce type de revêtement ne craint pas l’humidité, ni les projections d’eau. 

Comment entretenir du lino ?

Vous pourrez nettoyer le revêtement souple avec de l’eau savonneuse. Cependant, évitez les produits chimiques qui peuvent être trop agressifs.

Peut-on poser du lino sur du carrelage ?

Vous n’êtes pas obligé de faire enlever votre carrelage pour installer du lino au sol. Cependant, avant la pose, il faudra nettoyer le carrelage et déposer sur lui un primaire d’adhérence pour faciliter la prise du revêtement souple au sol. Si le carrelage crée des écarts de planéité, une opération de ragréage sera nécessaire. 

Quelle est la différence entre lino et PVC ?

Les deux caractérisent des revêtements de sol souples. Cependant, le lino est composé de linoxyne (oxydation de l’huile de lin) tandis que le PVC contient du polychlorure de vinyle.


Un projet de rénovation ?