Isolant thermique : prix et comparatif des matériaux

Pour une bonne isolation thermique, il faut un bon isolant. C’est cet isolant qui permet de réduire les fuites de chaleur et à l’inverse l’entrée de chaleur. Ceci dit, il existe de nombreux isolants thermiques : isolants minéraux, synthétiques, végétaux, animaux ou issus du recyclage… Quelles sont les caractéristiques de chaque matériau ? Quel est le prix au m² pour la fourniture et pose de chaque isolant ? Comment faire le bon choix pour votre projet ? Monsieur Peinture vous donne les clés pour faire le bon choix.

Prix moyen des principaux isolants thermiques

Avant de détailler chaque isolant, voici un tableau de synthèse avec les principaux isolants thermiques et leur prix au m². Les prix sont indicatifs, l’objectif étant de vous donner un ordre de grandeur et de vous permettre de comparer les différentes solutions. Si vous souhaitez un chiffrage précis, il vaut mieux faire établir un devis travaux ou un devis maison par une entreprise de rénovation spécialisée.

Type d’isolant thermiqueIsolantPrix fourniturePrix hors pose
MinéralLaine de verre3 à 8 euros / m² 15 à 20 euros / m²
Laine de roche3 à 8 euros / m²20 à 25 euros / m²
Vermiculite10 à 15 euros / m²30 à 50 euros / m²
Perlite190 euros / m340 à 60 euros / m²
Verre cellulaire10 à 50 euros / m²20 à 25 euros / m²
L’argile expansée1 euro / L15 à 20 euros / m²
SynthétiquePolyuréthane20 euros / m²10 euros / m²
Polystyrène extrudé (XPS)15 à 20 euros / m² 25 à 80 euros / m²
Mousse phénolique (ou résolique)50 euros / m² 20 à 30 euros / m²
Polystyrène expansé (PSE)10 à 15 euros / m²25 à 80 euros / m²
VégétalLaine de lin25 à 30 euros / m²15 à 20 euros / m²
Laine de chanvre15 à 20 euros / m²30 à 40 euros / m²
Laine de bois15 euros / m²20 à 30 euros / m²
Liège15 à 30 euros / m²30 à 45 euros / m²
Ouate de cellulose20 euros / m²25 à 35 euros / m²
Paille5 euros / m²35 euros / m²
AnimalLaine de mouton15 à 20 euros / m²10 à 15 euros / m²
Plume de canard15 à 20 euros / m²30 à 40 euros / m²
RecycléMetisse5 à 15 euros / m²20 à 25 euros / m²
Ecopeg 39+7 à 15 euros / m²25 à 35 euros / m²

Un projet ? Estimez le budget pour vos travaux en quelques clics ou appelez-nous au 07 57 90 29 27

Les isolants thermiques minéraux 

Comme son nom l’indique, les isolants minéraux sont fabriqués à partir de matières minérales. Cela peut être le sable, le verre recyclé, l’argile ou encore la roche volcanique. Cette matière minérale est chauffée à haute température pour obtenir l’isolant. La laine de verre, la laine de roche ou encore le verre cellulaire font partie des isolants dits minéraux. C’est d’ailleurs ceux que l’on utilise le plus souvent pour isoler les maisons.

Globalement, les isolants minéraux ont trois grands avantages. Tout d’abord, ils offrent un très bon rapport performance / prix. Ensuite, ils sont généralement résistants au feu, voire ininflammables. Enfin, ils offrent une bonne résistance thermique. C’est à dire une bonne capacité à résister au chaud et au froid.

En revanche, les isolants minéraux ont trois grands inconvénients. Premièrement, ils sont peu écologiques. Deuxièmement, ils offrent une efficacité moindre contre les ponts thermiques. Enfin, leur durée de vie est limitée.

La laine de verre, un isolant thermique polyvalent

La laine de verre est un matériau isolant très utilisé, pour deux raisons. D’abord, c’est un isolant bon marché. Ensuite, c’est un matériau polyvalent, que l’on peut utiliser pour les combles, la toiture ou encore le sol. C’est un isolant disponible en rouleaux et en panneaux souples ou semi-rigides.

Ensuite, la laine de verre offre une bonne isolation thermique et phonique. Par ailleurs, ce matériau résiste bien au feu.

La laine de roche, un matériau isolant idéal pour les pièces d’eau

La laine de roche offre une excellente isolation thermique. C’est un matériau ininflammable qui résiste également bien à l’humidité. Par conséquent, on l’utilise régulièrement dans les pièces d’eau. Par ailleurs, la laine de roche a une durée de vie longue. Enfin, la laine de roche est également bon marché, avec un prix similaire à celui de la laine de verre. On la retrouve en vrac, en panneaux de laine ou en rouleaux.

Le vermiculite, un isolant principalement utilisé dans les combles

Le vermiculite se présente généralement sous forme de granules ou en panneaux. Elle est utilisée principalement dans les combles ou pour l’isolation des sols, en particulier le plancher.

La perlite, un matériau isolant résistant aux indésirables

La perlite est un matériau d’aspect granuleux ou poudreux de couleur blanche. On l’utilise aussi bien pour l’isolation thermique que phonique. Elle est idéale pour l’isolation des combles perdus ou aménagés car elle possède une bonne résistance contre les indésirables (rongeurs, insectes ou encore champignons). En revanche, son défaut c’est qu’elle a une faible résistance à l’eau, donc est à bannir dans les pièces d’eau. La perlite est disponible en vrac ou en panneaux.

Le verre cellulaire, un isolant résistant à l’eau et au feu

Le verre cellulaire possède de nombreuses qualités. Disponible en vrac, en granulats ou en panneaux isolants, c’est un matériau recyclable classé A1, ce qui signifie qu’il est incombustible. Sa résistance au feu est équivalente à sa résistance à l’eau. Par ailleurs, c’est un isolant qui résiste très bien aux rongeurs, aux moisissures ou aux insectes. Pour couronner le tout, c’est un excellent isolant thermique et phonique.

L’argile expansée, un matériau isolant de qualité

L’argile expansée également connue sous le nom de « billes d’argile » est un matériau granulaire, résistant à l’eau et au feu. On retrouve cet isolant principalement en vrac. C’est un excellent isolant phonique. Il est notamment utilisé pour combler les parois creuses ou améliorer la structure d’un plancher. En revanche, l’argile expansée est beaucoup moins efficace en isolation thermique.

Un projet ? Estimez le budget pour vos travaux en quelques clics ou appelez-nous au 07 57 90 29 27

Les isolants synthétiques 

Les isolants synthétiques sont fabriqués à base de produits pétroliers. Les matériaux isolants les plus répandus sur le marché et les plus utilisés en construction (pour un ravalement de façade par exemple) ou en rénovation sont le polystyrène expansé, le polystyrène extrudé et le polyuréthane.

Les isolants synthétiques ont trois grands avantages. Ce sont de très bons isolants thermiques, très appréciés pour leur coût peu élevé avec une durée de vie assez longue.

En revanche, ils sont trois grands inconvénients. Tout d’abord, ils nécessitent un traitement contre les insectes pour pouvoir perdurer dans le temps. Ensuite, le deuxième point est qu’ils résistent très mal au feu, et dégage des fumées toxiques pour la santé. Enfin, c’est un matériau qui n’a rien d’écologique dû à sa composition.

Le polyuréthane, un matériau isolant léger

En mousse ou en panneaux isolants, le polyuréthane se caractérise par ses alvéoles, d’où son appellation isolation alvéolaire. C’est un matériau qui est très léger, donc facilement manipulable. Par ailleurs, il résiste très bien aux pièces d’eau. En revanche, le polyuréthane est un isolant qui vieillit très mal. On estime sa durée de vie à 20 ans. Passé cette période, son efficacité devient moindre.

Le polystyrène extrudé, un isolant résistant dans le temps

Le polystyrène extrudé est un isolant issu de l’industrie pétrochimique. Il offre une excellente isolation thermique et permet ainsi de faire de conséquentes économies d’énergie. Même si, il est beaucoup utilisé en construction neuve pour l’isolation des chapes, il reste idéal dans les pièces avec des déperditions importantes, comme notamment les combles. En revanche, le point faible est qu’il possède une sensibilité au feu assez importante. C’est un isolant que l’on retrouve en panneaux et en vrac.

La mousse phénolique (ou résolique), un isolant de faible épaisseur

La mousse phénolique est une mousse très rigide fabriquée à partir d’une émulsion d’un phénoplaste (polymères thermodurcissables). En vrac ou en panneaux, c’est un matériau léger, de faible épaisseur qui est idéale à utiliser en isolation thermique par l’intérieur comme par exemple au plafond pour diminuer la perte d’espace engendrée. Grâce à sa composition, c’est un isolant qui résiste très bien au feu offrant une bonne isolation thermique.

Le polystyrène expansé (PSE), un isolant polyvalent

Le polystyrène expansé offre une très bonne isolation thermique. C’est un matériau polyvalent qui est utilisé aussi bien en isolation thermique par l’intérieur que par l’extérieur, notamment en construction. En effet son utilisation en rénovation n’est pas l’idéal puisqu’il nécessite que le support soit sain, propre et sec ce qui est rarement le cas dans ce domaine. On le retrouve principalement sous forme de panneaux isolants.

Un projet ? Estimez le budget pour vos travaux en quelques clics ou appelez-nous au 07 57 90 29 27

Les isolants végétaux

Les isolants végétaux sont des isolants composés de matière d’origine végétale comme par exemple la paille, le chanvre ou le bois. Les fibres végétales sont ensuite liées avec du polyester (environ 25%).

Les isolants végétaux possèdent quatre grands avantages. Tout d’abord, ils ont un faible impact environnement grâce à leur procédé de fabrication qui émet une faible quantité de gaz à effet de serre. Ensuite, ils offrent une excellente isolation thermique. Et sont d’excellents régulateurs d’humidité naturelle.

En revanche, les isolants végétaux possèdent deux grands inconvénients. Ce sont des matériaux isolants qui possèdent une laine très dense. Ce qui signifie que ce sont des isolants à privilégier dans les combles ou la toiture car sinon à l’intérieur vous risquez de perdre des m² inutilement. Le deuxième gros inconvénient, c’est qu’il sont 10 à 15 % plus cher que les autres types d’isolants.

La laine de lin, un matériau isolant résistant à l’humidité

La laine de lin est fabriquée à partir des fibres non utilisées de l’industrie textile, qui a ensuite subi un traitement fongicide et pesticide pour être utilisé dans le bâtiment. Ces propriétés offrent une bonne isolation thermique et phonique. Ensuite, c’est un matériau qui se dégrade peu face à l’humidité. Et, qui est très résistant dans le temps. On retrouve la laine de lin en vrac, en rouleaux ou en panneaux de laine.

La laine de chanvre, un isolant écologique et résistant dans le temps

La laine de chanvre est composée de 80 % de fibres de chanvre et de 20 % de liants en polyester. Vendue en rouleaux, en panneaux (souples, semi-rigides) ou en vrac, c’est un très bon isolant thermique qui résiste dans le temps. En effet, pour la petite histoire, la laine de chanvre était auparavant utilisée comme voile et corde marine. Il possède également une bonne perméabilité.

La laine de bois, un isolant dense

Fabriquée à partir de copeaux de bois et de lignine, la laine de bois est extrêmement dense. En effet, grâce à son épaisseur, elle permet de stocker l’humidité, d’assainir l’air et de réguler la température en été et de conserver la chaleur en hiver. De plus, c’est un excellent isolant phonique puisqu’il permet d’absorber et diminuer les sons. Nous retrouvons la laine de bois en panneaux rigides ou en vrac.

Le liège expansé, un isolant imperméable et ignifuge

Le liège expansé est obtenu à partir du chêne-liège. On le retrouve en panneaux rigides ou en vrac. C’est l’isolant le plus ancien en construction. Grâce à sa composition, le liège est un très bon isolant thermique. Il permet notamment de réguler la température d’une pièce. De plus, c’est un matériau ignifuge et imperméable ce qui veut dire qu’il ne dégage aucune fumée toxique en cas d’incendie et donc peut être utilisé dans n’importe quelle pièce du bâti.

La ouate de cellulose, un isolant régulateur thermique

Composée à 90 % de papier journaux broyés issu de la récupération, la ouate de cellulose contient différents additifs ou adjuvants comme le sel de bore pour la rendre ignifuge donc utilisable dans les pièces d’eau. Grâce à sa composition floconneuse, c’est un isolant qui obtient des performances thermiques élevées. En effet, il est très efficace pour réguler la température d’une pièce et donc pour faire des économies d’énergie dans le logement. Attention, c’est aussi un isolant dangereux pour la santé puisqu’il émet en cas d’incendie des vapeurs d’ammoniaques. On le retrouve principalement en vrac ou en panneaux.

La paille, un isolant naturel, renouvelable, biodégradable 

La paille est disponible en plusieurs conditionnements. En vrac notamment pour réaliser des bétons isolants, en bloc pour remplir un mur en ossature ou en bottes pour isoler un mur dans le cadre d’une isolation thermique par l’extérieur. C’est un excellent répulsif contre les rongeurs. La paille a également une très bonne capacité à absorber l’humidité en hiver.

Un projet ? Estimez le budget pour vos travaux en quelques clics ou appelez-nous au 07 57 90 29 27

Les isolants d’origine animale

Les isolants d’origine animale sont composés à partir de fibres d’animaux comme par exemple la laine de mouton, la chèvre ou encore le lapin dont la toison est composée de fibres de kératine. Malgré que ce sont des produits que nous utilisons très peu en France, certains architectes les appliquent notamment pour l’isolation des maisons en bois.

Les isolants d’origine animale ont trois grands avantages. Tout d’abord, ils sont idéaux pour l’isolation des parois et des toitures. Ensuite, ils sont d’excellent régulateur naturel d’humidité. Et enfin, ils sont difficilement inflammables.

À l’inverse, ils possèdent deux grands inconvénients. Il protège mal de la chaleur en été. Et requiert impérativement un traitement contre les mites.

La laine de mouton, un isolant très peu polluant

Issue de la tonte des moutons, la laine de mouton est ignifugée pour mieux résister au feu. Nous la retrouvons en vrac ou bien en rouleaux. Néanmoins, vous pouvez retrouver cet isolant en panneaux de laine mais il sera mélangé avec du polyester. C’est un isolant qui offre de très bonnes performances isolantes thermiques et phoniques. Il est naturel, sain, peu polluant et surtout sans risque pour la santé.

Les plumes de canard, un isolant résistant contre l’humidité

Les plumes de canard sont composées en réalité de 70% de plumes de canard, le reste est en laine de mouton et en fibres de polyester. Cet isolant se présente sous plusieurs formes : en vrac, en panneaux ou encore en rouleaux. C’est un matériau qui est perméable et qui résiste donc très bien à l’humidité. En revanche, il a une faible résistance au feu mais ne dégage aucune fumée toxique en cas d’incendie.

Les isolants issus du recyclage

Les isolants issus du recyclage sont composés d’environ 70% de coton, 15% de textiles synthétiques (polyamide, polyester, acrylique) auxquels on ajoute 15% de liant sous forme de fibres polyester. Nous pouvons prendre l’exemple du Métisse, un isolant issu de coton recyclé.

Les isolants issus du recyclage ont trois grands avantages. Tout d’abord, il offre une excellente isolation thermique et phonique au bâti. Ensuite, ils sont de très bon régulateur d’humidité. Et enfin c’est un bon choix écologique.

Le principal inconvénient des isolants issus du recyclage est qu’ils ont une durée de vie entre 30 et 40 ans.

Le métisse, un isolant efficace contre la chaleur, le froid et le bruit.

Conditionné en panneaux, en rouleaux ou en vrac, le métisse est composé de fibres naturelles en coton recyclé. C’est un isolant qui est 100% non polluant et traité contre le feu. Il offre une excellente isolation thermique et phonique. C’est un isolant idéal pour l’isolation des combles perdus ou aménagés.

L’Ecopeg 39+, un isolant hydrophobe, non toxique et anallergique

L’Ecopeg 39+ est un isolant polyester fabriqué à partir de bouteilles plastiques recyclées. C’est un très bon isolant thermique qui s’adapte aussi bien pour l’isolation des combles, de la toiture, des sols ou des combles. De plus, il est hydrophobe, non toxique et anallergique. On le retrouve principalement en panneaux isolants.

Un projet ? Estimez le budget pour vos travaux en quelques clics ou appelez-nous au 07 57 90 29 27

Découvrez d’autres articles sur la rénovation énergétique ou demandez un devis travaux :

Menu