Peindre une maison neuve : budget et étapes

Découvrez nos conseils et les étapes de mise en peinture d’une maison neuve.

À tort, on peut penser que les murs et les plafonds d’une maison neuve sont prêts à recevoir la peinture. En réalité, ce n’est pas le cas. Ce n’est pas parce qu’ils sont neufs qu’ils n’ont pas besoin d’une préparation. 

1. Vaut-il mieux utiliser un pistolet ou un rouleau pour le neuf ?

Dans le cas d’une maison neuve, vous aurez tout intérêt à utiliser un pistolet à peinture. En effet, c’est un outil qui est idéal pour les espaces vides et neufs comme c’est le cas ici. Facile et rapide d’utilisation, il permet de peindre jusqu’à 200 m² en 4 heures. Même le meilleur des peintres ne pourra jamais détrôner cette performance ! De plus, cela évite les traces et les démarcations que vous pourriez faire avec un rouleau.

Toutefois, le pistolet a quelques inconvénients. Tout d’abord, cela nécessite de regarder quelques tutos pour prendre le coup de main. Ensuite, il faut bien tout protéger, car le pistolet crée un nuage de peinture (mais dans une maison vide, cela peut aller vite). De plus, il faut bien penser à le nettoyer tous les soirs, sinon il devient vite inutilisable. Enfin, le principal inconvénient, c’est que c’est un appareil qui coûte relativement cher, contrairement au rouleau. Comptez au moins 150€ pour un pistolet acheté en grande surface. C’est un investissement, certes, mais vous gagnerez un peu précieux, et obtiendrez un résultat parfait.

En comparaison, le rouleau est facile à prendre en main, et moins technique que le pistolet. L’avantage de peindre au rouleau c’est que les risques de projection sont limités. Par ailleurs, le coût des outils est plus faible que si vous peignez au pistolet.

Globalement, si vous avez une grande maison vide à peindre, et que vous avez le budget pour, nous recommandons quand même le pistolet. C’est aussi plus ludique que le rouleau.

2. De quels autres outils ai-je besoin ?

Pour une mise en peinture réussie, choisissez des outils adaptés et de qualité. Pour cela, Monsieur Peinture vous a préparé une sélection d’outils dont vous aurez sans doute besoin !

  • l’américain : son utilisation est indispensable car il permet d’ouvrir les futs de peinture et essorer vos rouleaux avant le nettoyage
  • un bac et une grille d’essorage : sert à enlever le surplus de peinture sur vos pinceaux ou rouleaux, en utilisant la grille pour essorer, et le bac pour le surplus de peinture.
  • une bâche : afin de protéger le sol, les portes, les huisseries et les radiateurs
  • du scotch de masquage : utilisez-le pour protéger les surfaces que vous ne souhaitez pas peindre (porte, fenêtres etc.) et pour fixer votre bâche.
  • des rouleaux : plusieurs formes et tailles vous seront utiles : 
    • en patte de lapin : permet de peindre les portes, les bordages de murs ou tout autre espace réduit
    • universel : usage courant
    • anti-goutte : à utiliser pour la peinture du plafond
    • en nid d’abeille : uniquement à utiliser si vous souhaitez un effet crépi
  • des brosses
    • rectangulaire : lisser après le passage au rouleau, permet de lasurer ou de vitrifier
    • à réchampir : de petite taille pour les détails et la plus grosse pour les réchampis de murs et plafonds
    • plate : sert à lisser et vernir les surfaces

3. Quelle peinture choisir pour peindre une maison neuve ?

Il n’y a pas vraiment de règles spécifiques. Nous recommandons toutefois une peinture acrylique, avec une finition velours pour les murs des pièces sèches et satinées pour les pièces humides. Pour les plafonds, nous recommandons du mat partout, sauf dans la salle de bain, où nous recommandons du satiné, qui résiste mieux à l’humidité. En effet, la peinture acrylique possède de nombreux avantages. Elle est sans odeur (ou presque), plus saine que la glycéro, facile d’application et son aspect est lisse. C’est une peinture qui est lavable, avec juste une éponge humidifiée.

4. Quelles sont les grandes étapes pour peindre une maison neuve ?

Protection

La première chose à faire est de protéger votre sol, vos portes, vos huisseries ainsi que vos radiateurs. Il ne vous reste plus qu’à enfiler votre tenue de peintre. Et de vous munir de scotch de masquage et d’un enduit de rebouchage.

Sur un chantier de maison neuve, plusieurs “lots” vont intervenir ( électricien, plaquiste etc.). Le peintre quant à lui est la personne qui passera après le plaquiste. Le plaquiste est la personne qui va être en charge d’isoler votre intérieur et de monter vos cloisons. Par conséquent, le peintre va avoir la lourde tâche de rectifier tous les petits défauts et irrégularités que l’on peut retrouver après le passage des autres intervenants.

• Enduit et finition

Prenez votre spatule et déposez une faible quantité d’enduit sur le trou à reboucher. Ensuite, prenez votre scotch de masquage et coupez plusieurs bandes que vous allez devoir recoupez en deux. Puis, collez les bandes sur les trous que vous avez rebouchés.

Une fois que la première passe est faites, référez-vous au temps de séchage indiqué sur votre pot avant de passer la seconde. Pour optimiser votre temps, n’hésitez pas à prendre une bombe de peinture pour effacer toutes les marques, traces de colles ou autres qu’il y a pu avoir sur les murs. Bien entendu, ne vous mettez pas trop près. Placez-vous à environ 20 cm de votre mur pour éviter les amas de peinture.

Lorsque tous vos enduits sont secs, retirer les bandes une à une et poncez les zones par mouvement circulaire. Passez ensuite un enduit de finition et faites un joint acrylique autour de chaque cadre de portes et fenêtres. 

• Impression et mise en peinture 

Appliquez votre couche d’impression. Cette couche permettra de venir cacher les défauts et les irrégularités de votre mur. Ensuite, appliquez votre première couche de peinture et attendez au minimum 24h pour appliquer la seconde.

Quel est le prix d’un peintre professionnel ?

Le budget pour la mise en peinture d’une maison neuve dépend évidemment de la taille de la maison et du nombre de pièce. Cela dépend aussi du travail qu’a fait le plaquiste. En théorie, s’il a bien posé les bandes, il ne reste au peintre qu’à enduire et peindre. En revanche, si ce n’est pas fait (ou pire, mal fait), cela engendrera un surcoût.

Globalement, le prix moyen pour du neuf tourne autour de 25€ par mètre carré. Cela comprend un ratissage et deux couches de peinture.

Ensuite, des suppléments pourront être appliqués selon le type de peinture, la présence de couleurs, ou la présence de beaucoup d’éléments à protéger. Par ailleurs, tous les éléments avec du relief (corniches, moulures, soubassements, etc.) génèrent en général un surcoût, car c’est plus long à peindre, sauf dans le cas où le peintre intervient au pistolet. Dans ce cas-là, les reliefs ne changent rien.

Pour avoir une idée du budget, vous pouvez réaliser une estimation en ligne avec le lien ci-dessous, en quelques clics.

Un projet ? Estimez le budget pour vos travaux grâce à notre simulateur ou contactez-nous au 07 57 90 29 27.

Menu