Le stuc : prix au m² et application

Le stuc

Vous cherchez un revêtement résistant, écologique et à l’esthétique unique ? Le stuc pourrait bien faire l’affaire ! Appelé aussi “stucco”, le stuc est un mélange de différents minéraux avec des pigments et un liant. Il est surtout connu pour son rendu “effet marbre”. C’est pour cette raison qu’il était déjà utilisé par les bâtisseurs de l’Antiquité (de l’Egypte à la Rome antique) et qu’il a traversé les époques jusqu’à nos jours. Le stuc était notamment le revêtement privilégié des vénitiens dans l’Italie du 18ème siècle. Il tire de cet héritage le nom de stuc vénitien, lustro ou encore marmorino. Aujourd’hui, c’est un enduit décoratif très tendance qui habille autant les intérieurs que les extérieurs. Il a la particularité de s’appliquer en plusieurs couches successives, et demande une technique de pose particulière. Concernant son prix, il est assez bas. Comptez 3 à 4€ le m² pour la fourniture en stuc (uniquement). Par contre, le prix de pose par un artisan peintre est bien plus élevé : entre 80€ à 100€ le m². Notre entreprise de peinture et de rénovation répond à toutes ces questions ! 

Les caractéristiques du stuc

Qu’est-ce que le stuc ?

Le stuc est un enduit à la chaux qui peut être appliqué dans toutes vos pièces, à l’intérieur comme sur vos façades extérieures. De surcroît, il peut être posé sur différents supports : murs, plafonds, piliers et plans de travail. Vous pouvez l’utiliser sur des carreaux ou plaques de plâtre (BA13) ou sur des surfaces non peintes en béton ou en bois. 

Le plus souvent, le stuc résulte d’un mélange de :

  • chaux aérienne
  • poudre minérale
  • pigments
  • et, d’un liant. 

Quels sont les composants du stucco ?

La chaux aérienne s’achète dans le commerce sous forme de poudre ou de pâte. C’est celle qui est utilisée pour préparer la peinture à la chaux. Cela dit, certaines préparations de stuc ont comme matière première du plâtre fin, au lieu de la chaux. 

Pour les poudres minérales, vous aurez un large choix  : 

  • sable
  • marbre
  • quartz
  • nacre
  • ardoise

À noter que ce sera en général de la poudre de marbre qui sera choisie pour créer le mélange de stuc (et avoir un rendu qui imite le marbre justement). À titre d’illustration, le stuc marmorino est un mélange de chaux et de poudre de marbre de 0,4 à 0,8 mm de diamètre. Tandis que, le stuc vénitien et le stuc lustro demande une poudre de marbre beaucoup plus fine. Le premier a l’aspect plus marbré et le second a l’aspect plus brillant. 

Concernant les pigments utilisés, vous pourrez opter pour de l’oxyde de cuivre (couleur bronze), de l’oxyde de fer (couleur rouge ou jaune), de l’oxyde de chrome (couleur verte) ou de l’aluminate de cobalt (couleur bleue). 
Pour permettre une meilleure adhérence de l’enduit stucco au support, la caséine semble être un bon choix en termes de colle naturelle et végétale.

Les avantages à poser du stuc

Tous les éléments qui constituent le stuc sont issus de matières premières provenant de la nature, en grande partie de minéraux. L’enduit ne présente donc pas de composants dérivés de l’industrie pétrochimique. Et, à ce titre, il n’émet pas de composés volatiles organiques, dits COV. Par conséquent, ces éléments font de lui un revêtement respectueux de l’environnement mais aussi de la santé.

Le stuc, tout comme le tadelakt (qui est aussi un revêtement naturel à base de chaux) apporte un certain cachet à une pièce. Son aspect lisse mais brossé met en relief le support sur lequel il est posé. Son effet marbré et brillant peut tout autant se fondre avec une déco industrielle qu’une déco plus rustique. En effet, il adopte l’aspect du marbre mais n’en partage pas son prix. Il est bien plus économique, puisqu’il ne s’agit au final que d’un enduit appliqué sur un mur. 

Concernant les différentes gammes de stuc qui existent, vous trouverez du stucco : 

  • marbre
  • pierre
  • acrylique
  • romain
  • au fer chaud

De par sa composition, il est plutôt résistant à l’humidité. Imperméable à l’eau, et perméable à l’air, il laissera respirer vos murs. De surcroît, il ne craint pas non plus les moisissures puisqu’il est fongicide. Ce sera un revêtement mural parfait pour la salle de bain ou encore la cuisine, par exemple.

Concernant son entretien, c’est assez simple. Un peu d’eau avec du savon noir feront l’affaire. Attention, à nettoyer assez souvent vos supports sur lesquels le stuc est posé , puisque c’est un revêtement qui perd de sa qualité à cause de l’accumulation de poussières ou de la présence de taches. 


Un projet de peinture ou enduit décoratif ?


Comment poser du stuc ?

Comment préparer le stuc ?

L’important est réellement de préparer le support avant application. Cette étape est cruciale pour que l’enduit adhère de manière efficiente. Votre surface doit être entièrement sèche et sans défauts (irrégularités, trous, fissures). On conseille de poncer le support pour s’assurer de sa planéité. 


Ensuite, pour un accrochage plus performant, vous pouvez appliquer sur le support une sous-couche d’impression (dite aussi primaire d’accrochage) avant le début des travaux. 

Comment doser l’enduit ?

Pour préparer le stuc, il faudra rassembler tous les éléments qui le constituent, et les mélanger dans un seau à l’aide d’un mélangeur fixé à une perceuse

Voici la recette à suivre : 

  • 1 volume  de chaux aérienne
  • ½ de poudre de marbre 
  • 1 volume d’eau 
  • 10 à 20% de pigments naturels
  • 10% de colle caséine 
  • optionnel : 1 volume de poudre de talc (pour augmenter l’adhérence)

Il faudra d’abord mélanger l’intégralité de la chaux avec la moitié de l’eau. Attendre 30 minutes. Puis, mélanger les restes des composants avec l’autre moitié d’eau. L’idée est d’obtenir un mélange lisse et homogène.

N’hésitez pas à vous reporter aux conseils d’utilisation du produit de chaux aérienne pour avoir plus de précisions quant aux quantités exactes de chaux nécessaires pour la surface que vous souhaitez enduire. 

Enfin, sachez qu’il existe dans le commerce du stuc prêt à l’emploi avec des couleurs et finitions différentes. 

Comment appliquer le stucco ?

Le stuc est un revêtement qui nécessite plusieurs couches pour avoir le rendu souhaité. Il va notamment s’éclaircir après chaque pose. De plus, pour avoir cet aspect lisse et brillant, il faudra à chaque étape de l’application (le stucage) procéder au ferrage de la matière.

Première couche

Votre support est prêt. Il ne reste plus qu’à commencer à poser la première couche de stuc. L’application se fait grâce à une taloche ou un platoir en inox par mouvements circulaires et croisés pour ferrer l’enduit (technique du papillonnage). L’intérêt de la première couche est d’opacifier le revêtement. Ce n’est pas grave si l’application n’est pas entièrement uniforme. En revanche, l’épaisseur de la première couche ne doit pas dépasser 3 mm. Veillez à bien aplatir la matière à l’aide de la taloche ou du platoir. 

Après une ou deux heures, l’enduit aura commencé à éclaircir. Il sera temps de passer à la seconde couche. 

Deuxième couche

La deuxième couche doit être plus fine que la première, et doit être posée quand cette dernière est encore humide. Petite astuce : la matière ne doit pas coller à vos doigts et en même temps, elle ne doit pas avoir complètement séchée. La technique de pose est la même. Faire des gestes circulaires et croisés.

Troisième couche

Terminer le stucage, en appliquant une dernière couche (très fine, comme un léger “voile), toujours en ferrant le stuc. À l’aide d’une lisseuse, assurez-vous d’étaler l’enduit pour qu’il soit le plus plat possible

Couche de finition

Pour garantir une meilleure tenue dans le temps, appliquer à l’aide d’une truelle une cire de protection pour enduits minéraux. Enfin, pour finaliser la pose, polir le stuc en lustrant le revêtement avec un chiffon microfibre non pelucheux. 

Combien coûte la pose du stuc ?

Le prix du stuc

Le stuc est peu coûteux. Son prix oscille entre 6€ à 7€ le m² (fourniture uniquement). 

Prenons l’exemple d’une chambre de 9 m², dont les 4 murs d’une surface de 7,5 m² carré chacun seraient à enduire. Le coût en stuc s’élèverait à environ 180 € (avec une surface totale à enduire de 30 m² carré). À noter qu’en général, on ne peint pas tous les murs d’une pièce en stucco. Mais souvent un seul pan de mur. Dans ce cas précis, le budget à prévoir pour l’achat de stuc (uniquement) serait d’en moyenne 60€ le pot de 5kg soit 10m2.

Si vous voulez faire vos travaux vous même, n’oubliez pas d’inclure dans votre prix les outils et le matériel pour la protection de sol ce qui devrait vous coûter 70 à 90 €.

Cependant, si vous souhaitez faire appel à un artisan spécialisé pour appliquer l’enduit décoratif, le plus gros du prix sera représenté par les coûts de main-œuvre. 

Le prix de la pose de stuc par un artisan

Vous l’aurez sans doute compris, la pose de stuc nécessite de nombreuses étapes et un certain savoir-faire.Le stucco ne s’applique pas aussi facilement que de la peinture, par exemple. Eu égard du nombre de couches à poser, il s’agit d’un travail long, minutieux, et qui demande une certaine technique. 

Faire appel à un professionnel semble alors être une bonne alternative. Grâce aux services d’un artisan peintre, vous aurez un résultat optimal et professionnel. Ce dernier établira avec vous un devis peinture, qui dépendra de plusieurs éléments : 

  • Dosage préalable du stuc (ou l’utilisation d’un stuc prêt à l’emploi)
  • Préparation ou non du support
  • Surface à enduire au m²
  • Nombre de couches de stuc à poser (par corrélation, le nombre d’heures que prendront les travaux)
  • Application d’une cire de finition 

Le coût de pose (avec la fourniture comprise ) varie entre 70€ et 100€ le m².  

Reprenons l’exemple d’une chambre de 9m², avec une surface murale de 30m² à enduire. Le coût de la main-d’œuvre uniquement serait d’environ 2 100€ à 3000€.  Si l’application de stucco se fait sur un seul pan de mur (2,5m x 3m), alors le tarif de la pose par un artisan spécialisé serait d’environ 525€ à 750€. 


Un projet de peinture ou enduit décoratif ?