Diagnostic amiante et travaux : réglementation et prix

Depuis 2019, il est obligatoire de réaliser un diagnostic amiante avant de réaliser des travaux dans tout logement construit avant 1997. Cela concerne tous types de travaux et de logement (immeuble ou maison). Ce repérage amiante avant travaux doit être réalisé par un bureau d’étude technique (BET) amiante. Au-delà du prix du diagnostic, qui peut aller de quelques centaines d’euros à plus de 1000 euros, c’est surtout le prix du désamiantage qui est élevé, autour de 10 000 euros. Pour en savoir plus sur les règles et prix, suivez le guide Monsieur Peinture.

Le diagnostic amiante avant travaux est une obligation pour tous les bâtiments construits avant 1997

Jusqu’en 1997, il était fréquent d’utiliser des matériaux chargés d’amiante pour la construction de nouveaux bâtiments. Ainsi, dans le cas de logements de particuliers, on retrouve principalement de l’amiante à deux endroits :

  • Les colles de faïence, principalement utilisées dans les salles de bain
  • Certains matériaux utilisés en toiture, comme les fibrociments

En l’état, l’amiante n’est pas forcément dangereuse pour les occupants, car elle est figée dans les matériaux et ne se retrouve pas dans l’air. Toutefois, dès lors qu’on touche à ces matériaux – démolition, ponçage, perçage… – des fibres d’amiante risquent de se retrouver dans l’air et d’être inhalées. 

Pour remédier à ce problème de santé publique, la réglementation (voir l’arrêté du 16 Juillet 2019) impose désormais de réaliser un diagnostic avant tous travaux de rénovation dans tout bâtiment dont le permis de construire a été délivré avant juillet 1997.

Dans les faits, cette réglementation est très inégalement appliquée. Si elle est globalement bien appliquée par les professionnels, elle est négligée par les particuliers

Tout d’abord, la plupart des particuliers voire même des entreprises de travaux ne connaissent pas cette réglementation.

Ensuite, parmi ceux qui connaissent la réglementation, de nombreux particuliers préfèrent prendre le risque de l’enfreindre. La raison est simple : réaliser un diagnostic est un coût supplémentaire, et si jamais de l’amiante est détectée, alors la facture des travaux s’envole.

Enfin, au-delà du diagnostic avant travaux, sachez que le diagnostic amiante est également obligatoire en cas de vente ou mise en location de tout logement dont le permis de construire a été déposé avant 1997. 

Repérage amiante avant travaux : comptez environ 1000 euros 

Tout d’abord, seul un opérateur de repérage certifié peut réaliser un tel diagnostic. L’objectif du diagnostic, c’est donc d’identifier s’il y a ou non de l’amiante dans le périmètre prévoyant des travaux.

En général, le diagnostic d’un logement, réalisé sérieusement, coûte autour de 1000 euros. Il est possible de trouver des diagnostiqueurs moins chers, autour de quelques centaines d’euros, mais leur travail risque d’être fait moins sérieusement. 

Au-delà du prix, le diagnostic est un processus assez lourd, puisqu’il nécessite de faire des prélèvements, et donc de casser. Par conséquent, une fois le diagnostic réalisé, vous ne pourrez revenir en arrière et devrez réaliser des travaux.

En général, le déroulé pour un logement est le suivant :

  • De ½ à 1 journée pour les prélèvements
  • Analyse des échantillons
  • Rédaction et envoi du rapport 

Pour enlever l’amiante dans un logement, comptez au moins 10 000 euros

Il existe deux principaux endroits dans lesquels on trouve de l’amiante dans les logements : la toiture et les colles de faïences, notamment de salle de bain. Dans les deux cas, les travaux à réaliser sont simples. Il s’agit principalement de démolir et remplacer les éléments contenant de l’amiante. 

Toutefois, ce qui coûte cher, c’est tout le processus autour, et le fait que vous devez impérativement passer par une entreprise de travaux spécialisée. Par ailleurs, il est formellement interdit et dangereux de faire les travaux soi-même

Ainsi, dès lors qu’on lance des travaux de désamiantage dans un logement, que ce soit pour le toit ou la salle de bain, il y aura un “ticket d’entrée” similaire. En moyenne, comptez 10 000 euros pour vos travaux de désamiantage.

Le déroulé des travaux de désamiantage dans un logement

Les travaux de désamiantage sont soumis à des règles et contraintes strictes. L’installation du chantier prend notamment beaucoup de temps. C’est ce qui garantit qu’aucune poussière d’amiante ne se retrouvera à l’air libre. 

Voici les grandes étapes :

  • Mise en place de la zone amiante
    • Création d’un SAS amiante et mise en confinement
    • Installation d’un extracteur d’air et mise en dépression de la zone
  • Equipement des professionnels
    • Combinaison intégrale avec ventilation assistée (combinaison jetable)
  • Réalisation des travaux
    • Réalisation “normale” des travaux 
    • Durées de travail limitées à 3 fois 1h55 par pour par ouvrier
  • Mesures de contrôle de l’air en intérieur et en extérieur
  • Clôture du chantier
    • Démontage et nettoyage
    • Envoi des déchets dans une centrale adaptée (avec des coûts de traitement des déchets élevés)

Au-delà de ces processus, les ouvriers de ces entreprises spécialisées sont soumis à des obligations strictes. Par exemple, ils ont un suivi médical plus régulier, et doivent suivre des formations régulièrement.

In fine, cette lourdeur et ces coûts expliquent pourquoi les diagnostics amiante sont aussi peu réalisés par les particuliers. Toutefois, il est important de rappeler que c’est la santé des habitants qui est en jeu, et que cela vaut donc le coup. 

Merci à Guillaume Dorison du bureau d’études techniques (BET) Contex pour son aide pour rédiger cet article. Contex est un BET indépendant spécialisé dans les travaux et projets de réhabilitation qui intervient sur l’ensemble des phases de projets de réhabilitation, grâce à trois pôles principaux : Polluants du bâtiment (amiante, plomb, …), Infrastructure (diagnostic structurels, …) et Conseil pour les missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage, gestion de chantier et audit.

 

Menu