Problème de capillarité sur un mur : que faire ?

La capillarité est l’effet d’un liquide à forte tension superficielle remontant contre la gravité dans un tube très fin, un capillaire. La tension superficielle est proportionnelle à la force de cohésion intermoléculaire du liquide. À partir d’un certain diamètre, la quantité d’eau en contact avec le tube est très supérieure à la quantité d’eau sans contact (celle au centre du tube). Les frottements de l’eau avec le tube ne sont plus négligeables la viscosité freine et bloque la montée de l’eau dans le tube. Ce phénomène reste encore un peu flou pour vous ? Monsieur Peinture, vous dit tout.

Comment le phénomène de capillarité apparaît-il ?

On observe en façade des traces frangées ou ondulées, qui peuvent s’élever à plusieurs mètres au-dessus du sol.

L’humidité, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, entraîne l’apparition de salpêtre, des moisissures, le décollement des revêtements et le pourrissement des pièces de bois qui sont au contact.

Un projet ? Estimez le budget pour vos travaux grâce à notre outil de devis en ligne ou appelez-nous au 07 57 90 29 27.

Sur quels supports pouvons-nous avoir de la capillarité ?

L’eau présente dans le sol imprègnent les embases de murs de maçonnerie enterrée. Puis, elle remonte par capillarité à l’intérieur de ceux-ci. Cette humidité s’évapore par les parements hors-sol du mur.

Ce désordre concerne essentiellement les murs construits en matériaux capillaires (à cause de leurs pores fins) pierres tendres ou briques. Mais, il peut aussi n’affecter que les enduits de façade si la maçonnerie est non capillaire ou protégée (absence d’arase étanche ou coupure de capillarité).

Un projet ? Obtenez un devis travaux en ligne ou appelez-nous au 07 57 90 29 27.

Comment détecter la présence d’humidité sur nos murs ?

Pour détecter la présence d’humidité, vérifier si celle-ci est bien d’origine ascensionnelle. Et non liée à des infiltrations ou de la condensation.

Faire un traitement curatif

Ce traitement peut être mis en place par différents procédés :

  • injections de résines,
  • inserts en tôles d’acier inoxydable,
  • siphons atmosphériques,
  • procédés par osmose ou électrophorèse,
  • procédés électroniques ou électromagnétiques,
  • etc.

Outre la question du choix, se pose celle de la possibilité de mise en œuvre pour ce type de travaux de rénovation (accès impossible sur une des faces, par exemple).

Un traitement palliatif

Ce type de traitement ne mettra pas fin aux remontées capillaires. Mais, il peut en réduire notablement les conséquences. Grâce au drainage périphérique raccordé sur un exutoire pour réduire la quantité d’eau en pied des murs.

Si vous souhaitez plus d’information pour ce type de travaux, vous pouvez faire établir un devis maison sur notre site.

Merci à Poups_peinture pour ces informations !

 

Menu