Dégâts des eaux : que faire, et dans quel ordre ?

Mauvais entretien des canalisations, gel, infiltration ou inattention : un dégât des eaux peut survenir à tout moment. Il n’est alors pas toujours évident de savoir comment réagir et à qui s’adresser. Pourtant, la rapidité est essentielle pour minimiser les dégradations matérielles d’un dégât des eaux. Découvrez que faire, et surtout dans quel ordre en cas de dégât des eaux dans votre logement.

Dégât des eaux : que faut-il faire en premier ?

Identifiez l’origine du dégât des eaux

Lorsqu’un dégât des eaux survient, la première urgence est d’en identifier l’origine pour arrêter l’écoulement de l’eau. L’objectif est de limiter l’étendue des dégâts.

Observez vos canalisations, votre robinetterie et vos appareils ménagers pour savoir si la fuite provient de votre logement. Parfois, le problème provient d’un endroit non visible ou inaccessible (dans une cloison ou la chape). Dans ce cas, une recherche de fuite par un professionnel peut s’avérer indispensable.

Bon à savoir : la prise en charge d’une recherche de fuite par votre assurance dépend des termes de votre contrat. En raison des dégâts importants qu’une fuite peut occasionner dans un logement, cette prestation est souvent remboursée. Cependant, certains contrats peuvent prévoir des plafonds de remboursement ou des exclusions en fonction de la cause de la fuite. Pensez à vous renseigner.

Si les désordres proviennent d’un logement voisin ou des parties communes, contactez au plus vite la personne responsable. N’hésitez pas à lui demander également les coordonnées de son assureur.

Coupez l’alimentation d’eau

Si la fuite provient de votre logement, coupez rapidement votre alimentation d’eau pour limiter les risques de dégradation. Cessez autant que possible d’utiliser les équipements qui sollicitent de l’eau en attendant l’intervention d’un professionnel. 

Attention, cette action n’est utile que si votre désordre touche les canalisations d’alimentation en eau de vos appareils. Dans le cas d’une infiltration d’eau (en toiture par exemple), couper l’eau n’aura aucun effet. 

Protégez vos biens récupérables

Après avoir arrêté l’écoulement de l’eau, déplacez vos biens récupérables afin de les protéger d’une dégradation supplémentaire. Les meubles, documents importants, petits appareils électroménagers ou outillages électriques sont par exemple concernés. 

Prenez des photos du sinistre

Même si ce réflexe ne vous semble pas « logique » devant l’urgence de la situation, pensez à prendre des photos. Conservez des images détaillées des désordres occasionnés dans chaque pièce. Dans la mesure du possible, effectuez ce reportage avant d’évacuer l’eau et de remettre en ordre votre logement.

Ces preuves visuelles alimentent votre dossier lors de la déclaration de sinistre. Elles peuvent aider à voir l’étendue des dégâts pendant l’expertise, qui intervient souvent plusieurs semaines après le désordre.

tuyau - dégâts des eaux

Évacuez l’eau stagnante et aérez

Lorsque vous avez arrêté l’écoulement, protégé vos biens et pris des photos, l’urgence est d’assainir votre habitation. Pour cela, évacuez l’eau stagnante et aérez au maximum pour faire sécher les zones touchées. L’objectif est de limiter l’apparition des moisissures et de préserver la qualité de l’air intérieur de votre logement.

Bon à savoir : laissez autant que possible les zones sinistrées « en l’état » jusqu’à l’expertise. Un nettoyage trop poussé pourrait fausser (en votre défaveur) l’évaluation des dommages.

Éventuellement, conservez vos biens endommagés, irrécupérables pour démontrer l’étendue de vos pertes. En cas de risque pour votre santé, prenez-les simplement en photo avant de les jeter. 

Réparez la fuite

Après avoir pris les mesures d’urgence adéquates, il est temps de réparer votre fuite. En fonction de son origine, cette étape peut nécessiter l’intervention d’un plombier ou d’un couvreur étancheur.

Attention : n’attendez pas le retour de votre assureur avant de réparer votre fuite. Vous risqueriez d’augmenter inutilement l’étendue de vos dégâts. 

Après l’intervention d’un professionnel (parfois en urgence), conservez bien la facture correspondant à sa prestation. Elle sera probablement comptabilisée dans le calcul global de votre indemnisation.

Moisissure -dégâts des eaux

Comment déclarer un dégât des eaux à son assurance ?

Quand faut-il déclarer un dégât des eaux à son assurance ?

Quelle que soit la gravité des dommages, et même si le désordre ne provient pas directement de votre logement, la rapidité est de mise. Dès lors que votre logement subit un dégât, vous devez en informer votre assurance en déclarant un sinistre. La recherche des responsabilités est étudiée dans un second temps.

La règle : vous devez déclarer votre dégât des eaux à votre assureur dans les cinq jours qui suivent la constatation des dégâts.

Parquet - dégâts des eaux

Le constat amiable de dégât des eaux : une aide précieuse pour accélérer vos démarches

Le constat amiable de dégât des eaux permet de décrire les circonstances du sinistre et les dégâts observés. Il centralise également les coordonnées de toutes les personnes concernées dans le désordre (voisins, syndic de copropriété). 

L’objectif de ce document est d’obtenir une vision claire de la situation dès la première lecture de votre dossier. En simplifiant la compréhension du désordre, il permet d’accélérer les procédures de traitement du sinistre.

Vous pouvez vous procurer un exemplaire de constat amiable auprès de votre compagnie d’assurance, dans les agences de proximité ou en ligne. 

Réparer les dommages après un dégât des eaux

Comment se passe une indemnisation dégât des eaux ?

En fonction de l’ampleur des dégâts, votre assureur peut solliciter une expertise pour évaluer financièrement l’indemnisation à prévoir.

Pour faciliter la visite de l’expert et gagner du temps, préparez votre « état de perte » avant le rendez-vous. Il s’agit de la liste de vos biens et matériaux endommagés, accompagnée des factures et autres documents utiles. 

Si vous avez déjà fait réaliser des devis travaux pour la remise en état, ajoutez-les à votre dossier. Ils serviront à calculer une indemnisation au plus près de vos besoins réels de réparation.

Suite aux conclusions de l’expertise, et selon les clauses de votre contrat, votre assureur vous communique une proposition d’indemnisation. Sachez que si elle vous semble trop faible, vous avez le droit de la négocier ou de la refuser.

tuyau - dégâts des eaux

La remise en état après un sinistre

Après avoir validé le montant de l’indemnisation avec votre assurance, vous pouvez commencer les travaux de remise en état. Engagez des professionnels qualifiés pour effectuer les réparations nécessaires et assurez-vous de conserver toutes les factures correspondantes.

Les conditions d’indemnisation diffèrent selon les termes de votre contrat. Certaines compagnies débloquent les fonds au fur et à mesure de la réception des factures. D’autres avancent une partie des frais, mais exigent des justificatifs en fin de travaux pour vous envoyer le solde. 

Lorsque le montant estimé est considéré comme « faible », il est possible de convenir d’une indemnisation forfaitaire. En règle générale, vous pouvez utiliser cette somme comme vous le souhaitez (sans justificatifs) pour remettre en état les zones endommagées.

Pour résumer, la marche à suivre en cas de dégât des eaux est la suivante :

Vous avez subi un sinistre et recherchez un partenaire de confiance pour vos travaux de remise en état ? Note entreprise de rénovation intervient dans toute la France grâce à un large réseau d’artisans qualifiés, sélectionnés pour leur sérieux. Demandez votre estimation en ligne dès aujourd’hui pour obtenir rapidement une estimation budgétaire pour vos réparations.

Vous avez eu un dégât des eaux ? Obtenez un devis en quelques clics.

Nos articles sur le même thème