Sol PVC : caractéristiques et prix au m²

Vous souhaitez changer le revêtement de vos sols et l’option du PVC vous fait de l’œil ? Il est vrai qu’un sol en PVC offre de nombreux avantages qui font de lui l’un des revêtements les plus utilisés par les consommateurs. En plus d’être assez facile à poser, le sol en PVC est l’option “économique” qui permet d’imiter le rendu esthétique de revêtements plus onéreux comme le parquet en bois massif ou le carrelage en pierre naturelle. En effet, comptez en 2 et 35 euros le m² pour un sol en PVC (fourniture uniquement). Avantages, inconvénients, technique et prix de pose, découvrez toutes les informations autour du sol en PVC ! Monsieur Peinture (entreprise de peinture et de rénovation) vous partage toutes les informations importantes pour vous aider à changer de revêtement de sol !

Les caractéristiques du sol en PVC

De quoi est composé un sol en PVC ? 

Un revêtement PVC pour sol fait partie de la catégorie des sols souples. Il est composé de polychlorure de vinyle, d’où le sigle “PVC” et l’appellation de “sol en vinyle”. C’est donc un revêtement de sol en matière totalement synthétique, dérivé de l’industrie pétrochimique.

 Il existe deux types de sols en PVC : hétérogène et homogène

Le sol en PVC hétérogène est composé de plusieurs couches. Du bas vers le haut, vous trouverez : 

  • Dossier acoustique,
  • Système d’emboîtement,
  • Couche de stabilisation,
  • Couche imprimée de décors, qui donne le motif au sol en PVC,
  • Couche d’usure transparente, qui protège le revêtement. 

Le sol en PVC homogène, quant à lui, ne connaît qu’une couche unique de même composition avec un seul motif sur toute l’épaisseur du produit. 

Quelle est la différence entre sol en PVC et linoléum ? 

Aujourd’hui, un abus de langage crée une confusion entre les termes PVC, lino et linoléum. En réalité, sol en PVC et sol en lino désigne exactement la même chose, ce fameux revêtement en vinyle. Tandis que PVC et linoléum décrivent deux revêtements différents. 


En effet, alors que le PVC est composé principalement de plastique, le linoléum est un revêtement respectueux de l’environnement. Constitué de toile de jute, de poudre de bois, de liège et de résine naturelle, un sol en linoléum est plus rigide et résistant qu’un sol en PVC. Cependant, eu égard du fait qu’il présente du bois dans sa composition, le linoléum craint l’eau.  

Sol en PVC : avantages et inconvénients 

Quels sont les avantages d’un sol en PVC ?

La couche imprimée de décors du PVC peut imiter visuellement de nombreux revêtements. Il existe donc une très large gamme de designs de PVC qui imitent le béton, le parquet, les carreaux de ciment, etc. Même s’il n’a pas le même cachet que des matériaux nobles et bruts, il a quand même un aspect assez réaliste. De surcroît, il est très facile à poser, qu’il soit sous forme de rouleaux, de dalles ou de lames. 

Ensuite, le PVC est dans une certaine mesure relativement robuste. Il présente une bonne résistance au poinçonnement et ne se déforme pas facilement sous le poids d’une charge ou d’un passage fréquent. 

Grâce à sa composition, le PVC ne craint ni l’eau, ni l’humidité. Il peut ainsi être posé dans toutes les pièces du logement : salle de bain, cuisine, etc. Plus que cela, le PVC est même aisément nettoyable à l’eau savonneuse. 

C’est aussi un type de sol qui revête d’une bonne isolation phonique et acoustique. Étant donné qu’il s’agit d’un sol souple, la marche sur un sol en PVC ne fait pas de bruit. 

Enfin, il fait partie des revêtements les moins chers du marché en comparaison au parquet, au carrelage ou au stratifié. 

Quels sont les inconvénients d’un sol en PVC ? 

On accordera principalement trois défauts au PVC.

Tout d’abord, c’est un revêtement qui peut être à terme dangereux pour la santé. Le PVC relâche des composés organiques volatiles (COV) qui peuvent faciliter le développement de nombreuses pathologies. En effet, le PVC, en plus de contenir 57 % de chlorure de sodium (sel), est composé à 43 % de dérivés de pétrole. 

Le PVC est même toxique en cas d’incendie. À noter que les revêtements PVC ininflammables sont plus chers.  

Suivant la même optique, le PVC se révèle peu écologique et encore moins biodégradable. 

Enfin, c’est un revêtement qui vieillit assez mal et qui a tendance à jaunir. Sur le long terme, il ne supporte pas le contact avec certains produits chimiques comme des solvants, par exemple. 


Un projet de pose de revêtement de sol ?


Comment poser du PVC ? 

Que ce soit pour une pose de rouleau de PVC ou de dalles ou lames de PVC, le sol sur lequel sera effectuée la pose doit être propre, sain et lisse avant début des travaux. Si votre support n’est pas droit ou horizontal, vous pouvez avant pose du PVC procéder à une opération de ragréage. De plus, avant la pose, vous devrez aussi enlever la porte et les plinthes qui entourent la pièce. Enfin, lors de la pose, la température de la pièce doit être supérieure à 10 °C.

Comment poser du PVC en rouleau ? 

Sol PVC en rouleau (source : samse)

Avant d’être appliqué au sol, il est nécessaire de déterminer la surface de rouleau à poser. On conseille au début de la pose de laisser environ 20 cm de plus que la surface de la pièce, en largeur comme en longueur. 

Placez ensuite le rouleau de sorte qu’il couvre l’entièreté du sol. Vient après le moment de la découpe finale qui se fait à l’aide d’un couteau à maroufler et d’un cutter. En effet, il suffit de couper le surplus de rouleau qui dépasse sur l’endroit où sont posées les plinthes. 

Pour fixer le revêtement, il faudra replier la moitié du rouleau en PVC sur lui-même pour laisser la moitié du sol brut apparent. Puis, appliquez la colle (appelée aussi pâte de revêtement) à l’aide d’une spatule crantée. Replacez ensuite le rouleau sur le sol et marouflez ce dernier du centre vers les extrémités de la pièce. Cette opération sera à réaliser une nouvelle fois, avec l’autre moitié du rouleau. 

Si votre pièce est relativement petite (plus ou moins 20 m²), vous pouvez procéder à un autre type de pose : la pose à l’aide d’adhésif double-face. Il suffit de coller l’adhésif sur les contours du rouleau. Puis, marouflez le rouleau du centre de la pièce jusqu’aux extrémités. 
Comment poser du PVC en lames ou dalles ? 


Comment poser du PVC en lames ou dalles ? 

Sol PVC en dalles ou lames (source : Leroy Merlin)

Pour la pose collée de dalles ou de lames de PVC, il va falloir tracer au crayon deux lignes perpendiculaires dont les extrémités se trouvent au milieu de chaque mur. L’endroit où se rencontrent ces deux lignes est considéré comme le centre de la pièce.

Certaines dalles ou lames ont la spécificité d’être adhésives. Il suffira d’enlever le papier de protection situé à l’arrière de la dalle (ou de la lame) et de coller cette dernière sur le sol en partant du centre et en s’alignant sur les deux lignes tracées. Effectuez avec vos mains une pression du centre de la dalle posée jusqu’à ses extrémités pour que la colle adhère efficacement au sol. Collez ainsi de suite les autres dalles, bord à bord les unes des autres, en suivant les lignes au sol. 

Pour les extrémités de la pièce, vous devrez ajuster en coupant certaines dalles de PVC. Pour ce faire, il suffit de tracer la ligne de découpe au crayon, puis coupez au niveau indiqué à l’aide d’un cutter. 

À noter, la pose des dalles ou lames de PVC peut être une pose clipsée lorsque ces dernières sont pourvues de languettes qui s’emboitent entre elles.

Combien coûte la fourniture de revêtement de sol en PVC ? 

Le coût d’un revêtement de sol en PVC dépend de différents paramètres : 

  • Achat en rouleau, en dalles ou en lames
  • Épaisseur
  • Auto-adhésif ou pas
  • Qualité 
  • Caractéristiques particulières (ininflammables, etc.)

Le revêtement en PVC sous forme de rouleau coûte en général de 2 à 25 euros le m². Tandis que sous la forme de dalles ou lames, comptez de 4 à 35 euros le m².

Combien coûte la pose de PVC par un professionnel ? 

Vous pouvez réaliser vous-même la pose de PVC ou laisser à un professionnel la tâche de s’en charger. Ce dernier réalisera préalablement un devis travaux qui sera établi principalement en fonction du type de pose plus que du modèle de revêtement PVC. 

La pose collée de PVC coûte entre 15 et 20 euros par m². Alors que la pose clipsée coûte entre 20 et 35 euros le m²

Tableau récapitulatif des coûts au m² : 

Type de sol en PVCCoût fournitureCoût poseTotal fourni – posé
Rouleau2 à 25 €15 à 20 € (pose collée)17 à 45 €
Dalles ou lames4 à 35 €15 à 20 € (pose collée)
20 à 35 € (pose clipsée)
19 à 55 €
24 à 70 €
Tableau récapitulatif des coûts au m² (prix donnés à titre indicatif) 

Questions fréquentes sur le sol PVC

Quelle est la différence entre lino et PVC ? 

Le PVC et le lino sont deux appellations pour désigner le revêtement de sol souple en vinyle. Par contre, le linoléum désigne un revêtement de sol différent, à la composition naturelle. 

Quel est le revêtement de sol en PVC le plus facile à poser ? 

La pose collée comme la pose clipsée de revêtement de sol en PVC sont relativement faciles à réaliser. 

Quelle est la différence entre PVC et stratifié ?

Le revêtement PVC est composé essentiellement de sel et de plastique tandis que le revêtement stratifié est constitué de bois à faible densité. 


Un projet de travaux ?


Menu