Travertin : propriétés et coûts

travertin Carrelage, pose et prix

Le travertin est un matériau de choix lorsqu’il est question d’opter pour un revêtement de qualité pour vos intérieurs ou vos extérieurs. Sa résistance aux aléas climatiques et sa robustesse en font sa renommée. Historiquement, le travertin était la pierre utilisée pour construire de nombreuses infrastructures, dont l’un des plus grands monuments antiques, le Colisée. À la Renaissance, il servait également d’habillage pour les murs et les sols des châteaux et des églises. Moins cher que le marbre ou l’ardoise, le carrelage en travertin n’en reste pas moins un carrelage en pierre naturelle véritable. Aujourd’hui, on conçoit même des pièces de mobilier et de décoration en travertin.

Quelles sont les caractéristiques propres au travertin ? Quels prix faut-il compter pour l’achat de ce type de revêtement ? À quel tarif de pose faut-il s’attendre ? Notre entreprise de peinture et de rénovation vous dit tout !

Travertin : un carrelage en pierre naturelle résistant et esthétique

Qu’est-ce que le travertin ?

Avant de se présenter sous la forme du carrelage que l’on connaît, le travertin est à la base une roche poreuse sédimentaire. De manière générale, on la trouve proche des points d’eau puisqu’elle se crée grâce à la formation de plusieurs couches de calcaire sur les plantes de type aquatiques, comme les algues. On en trouve aussi au sein des grottes calcaires humides.

La pierre calcaire provient en majorité de Turquie alors qu’initialement elle était extraite exclusivement d’Italie. Par ailleurs, le mot « travertin »  signifie même en latin « pierre de Tivoli », une ville située à quelques kilomètres de Rome.

De plus, le tuf calcaire (autre nom donné au travertin) présente des petites cavités qui en font sa particularité. Pur, il est de couleur blanche ou beige. Ce sont les impuretés qu’il emprisonne qui vont lui donner des teintes plus jaunâtres voir grisâtres.

Quels avantages à en faire poser ?

Le premier avantage du travertin est sa résistance à toute épreuve. C’est un matériau durable qui ne subit aucune détérioration à cause de l’humidité, de l’eau, du gel, du froid et même des UV ! C’est la raison pour laquelle il est très utilisé comme carrelage pour les sols des terrasses. Les margelles des piscines en travertin sont également très prisées. Le carrelage en travertin étant tout de même glissant quand il est mouillé, il faudra appliquer un produit antidérapant sur les margelles pour éviter les chutes. 

Vous pouvez vous demander dans quelle pièce de votre intérieur faire poser du travertin ? Toutes ! Il convient autant au salon, qu’à la cuisine ou à la salle de bain. En effet, totalement imperméable, il peut habiller les murs et les sols des pièces d’eau. D’ailleurs, c’est le revêtement de sol idéal pour les douches italiennes ! 

De plus, le carrelage en travertin a, sans nul doute, un intérêt décoratif indéniable. Qu’il soit lisse ou brossé, il donne à une pièce ou à un extérieur une touche chaleureuse et méditerranéenne. Son aspect brut apporte un certain charme à l’endroit où il est posé. Par ailleurs, il existe en plusieurs finitions :

  • mates
  • brillantes
  • sablées
  • vieillies

Un autre point important à ne pas négliger, qui dit revêtement en pierre naturelle dit revêtement respectueux de la santé. Le travertin ne relâche pas de composés organiques volatiles, dits COV. Enfin, c’est un carrelage très facile d’entretien. De l’eau, un peu de savon noir et le tour est joué ! Attention, à ne pas utiliser de produits abrasifs qui pourraient endommager la pierre.

Carrelage

Comment poser le carrelage en travertin ?

Tout d’abord, la volonté de poser du travertin en opus romain ou en pavé ne répond qu’à des considérations esthétiques. Concernant la pose scellée et la pose collée, c’est la même méthode de pose. La différence va uniquement se trouver dans le type de mortier utilisé, l’un à la chaux, l’autre à la colle. Ici, ça sera encore au bon vouloir du client ou à celui du carreleur qui aura l’habitude, pour ce type de travaux, d’utiliser de la chaux, ou au contraire, de la colle.

Ensuite, le carrelage doit être posé sur un support totalement lisse et bien droit. Si votre sol présente des irrégularités, ou s’il est très abîmé, pensez à effectuer une opération de ragréage, préalable à toute pose de carrelage. Si vous envisagez de faire une pose murale, veillez à ce que votre mur soit dénué de toute impureté. S’il présente des trous, rebouchez-les avec un enduit à la chaux, par exemple.

Il existe sur le marché différents types de carrelage en travertin au rendu esthétique distinct. Le travertin en pavé est un carrelage aux carreaux de dimensions égales. Il peut s’agir de carrés  (10 cm x 10 cm ou 15 cm x 15 cm) ou de rectangles. Quant à lui, le travertin opus romain est un carrelage composé de dalles de différents formats (en général, il s’agit de 4 formats différents). Le carrelage travertin en opus romain devra être posé en suivant un schéma ou un croquis de pose.

Pose scellée

La pose scellée consiste dans le fait de préparer dans un premier temps un mortier à la chaux. Ce dernier servira comme liant hydraulique aux dalles constituant le carrelage. Pour le préparer, il suffit de mélanger dans un seau propre à l’aide d’un malaxeur fixé à une perceuse de la chaux, du sable et de l’eau. 

Ensuite, il faudra appliquer la chape uniformément sur le sol (ou les murs), avant de poser les dalles de travertin les unes à côté des autres.

Pose collée

Comme son nom l’indique, la pose collée nécessite d’appliquer sur le support un mortier-colle qui servira de primaire d’adhérence. C’est un mortier obtenu en mélangeant de l’eau avec de la colle. Selon le même principe que pour la pose scellée, il faudra étaler sur le sol le mélange à l’aide d’un platoir denté.

Finitions et jointoiement

Que ce soit pour la pose scellée ou la pose collée, il est conseillé d’appliquer au sol une épaisseur de mortier d’environ 10 mm. De plus, pour augmenter l’adhérence, en plus d’étaler sur le sol ou les murs le mortier, il faudra également le faire derrière chaque carreau avant sa pose.  

Après avoir quasiment terminé la mosaïque de carrelage, vient le tour des finitions. Le carreleur professionnel pourra découper les carreaux de travertin grâce à une scie à eau pour qu’ils soient de bonnes dimensions afin d’être placés dans tous les coins du support carrelé. 

Une fois la pose terminée, il faudra attendre entre 12h à 24h pour que les mortiers soient totalement secs. Ensuite, si vous le souhaitez, vous pourrez fixer des plinthes en travertin sur les murs en utilisant des carreaux de carrelage préalablement découpés (toujours à la scie à eau). Il suffira d’appliquer à l’arrière des plinthes du mortier à la chaux ou du mortier-colle. Enfin, l’étape finale sera de poser les joints entre les dalles et les plinthes de travertin.  Le mortier de jointoiement devra être mélangé avec de l’eau puis étalé grâce à une taloche à joints sur tout le support carrelé. Lorsque le mortier de jointoiement aura commencé à sécher (mais avant qu’il soit complètement sec), passez sur le sol une taloche éponge imbibée d’eau en faisant des mouvements circulaires. Lavez une seconde fois le sol à l’eau. Le joint mettra environ 12 heures à sécher entièrement.

Combien coûte le carrelage travertin (fourniture et pose) ?

Quel tarif au m² pour l’achat de carrelage en travertin ?

Le prix du carrelage en travertin dépendra du type de carrelage choisi.

Pour un travertin en opus romain, comptez entre 20€ à 60€ le m² (fourniture uniquement). Pour un travertin en pavé, les coûts oscillent entre 20€ et 70€ le m² (fourniture uniquement). Le travertin est donc une pierre naturelle bien moins chère que le marbre véritable qui peut coûter jusqu’à 150€ le m² (fourniture uniquement). 

Plusieurs paramètres vont aussi influer sur les prix :

  • Qualité du travertin (qualité standard ou premium)
  • Carrelage en travertin destiné à l’intérieur ou l’extérieur
  • Couleur
  • Finitions choisies
  • Provenance de la pierre
  • Épaisseur 

Quel est le budget à prévoir pour la pose de travertin ?

Vous pouvez choisir de poser vous-même votre carrelage en travertin, mais il est quand même préférable de faire appel à un professionnel du carrelage. En effet, demander les services d’un carreleur vous garantira un résultat de pose sans défauts. Habitué à ce type de travaux et disposant d’un savoir-faire particulier en la matière, le spécialiste effectuera vos travaux de manière rapide et efficace.

De plus, si vous passez par un carreleur pour l’achat et la pose de travertin, vous bénéficierez du taux réduit de TVA (10% au lieu de 20%). La seule condition à remplir est que votre maison soit construite depuis plus de 2 ans. 

Le devis travaux établit avec le professionnel dépendra notamment de : 

  • Préparation du support, selon qu’il est abîmé ou non
  • Type de carrelage en travertin posé
  • Surface totale concernée par la pose
  • Endroit où est posé le travertin : intérieur, terrasse ou piscine

Le prix de pose d’un carrelage en travertin opus romain varie entre 25€ et 50€ le m² (hors fourniture). Pour la pose d’un travertin en pavé, comptez entre 50€ à 70€ le m²  (hors fourniture). 

Type de travertinFourniture uniquementMain-d’oeuvre uniquementPose avec fourniture comprise
Opus Romain20€ à 60€ 25€ à 50€45€ à 110€
Pavé20€ à 70€50€ à 70€75€ à 120€
Récapitulatif du prix du travertin au m²


Un projet de travaux ?