État des murs

Évaluez l'état des murs

LE PRIX PEUT VARIER DU SIMPLE AU TRIPLE SELON L’ÉTAT

Les travaux de peinture, c’est avant tout du temps de main d’œuvre : pour 100€ de travaux de peinture, on compte généralement 80 à 90€ de main d’œuvre et 10 à 20€ de fournitures (peinture, enduits, matériel divers). Ce qui prend le plus de temps, ce n’est pas la finition (les deux ou trois couches de peinture) mais tout le travail de préparation nécessaire pour pouvoir peindre. Ainsi, pour faire nos devis, nous segmentons l’état des murs en trois catégories, correspondant à des préparations très différentes.

BON ÉTAT

Aspect. Le mur est globalement lisse, sans fissure, sans trou, sans cloque, etc. Néanmoins, le mur peut avoir légèrement jauni ou compter quelques traces. Globalement, seules la couleur et la propreté des murs sont à changer.

Travail nécessaire. Premièrement, un simple lessivage (lavage avec de la lessive) ou ponçage léger est nécessaire. Puis l’application d’une couche d’impression afin que la nouvelle peinture adhère bien au support (pour éviter que quelques mois après les travaux des cloques se forment). Enfin, on applique la peinture de finition (2 couches pour peindre un mur blanc en blanc, potentiellement plus s’il y a de la couleur).

Rendu / finition. Pas de correction de l’état du support ou de sa planéité ; un simple changement de couleur.

Pas de préparation nécessaire
ÉTAT MOYEN

Aspect. Le mur est abîmé localement par un ou plusieurs des éléments suivants : micro-fissures (<0,2mm de large), petits trous (par exemple des trous de chevilles là où étaient accrochés des cadres), petites cloques, peinture qui s’effrite, etc. De plus, le mur est globalement plat et sec (pas de traces d’humidité / moisissure).

Travail nécessaire. Tout d’abord, on gratte le revêtement existant pour faire tomber les parties qui n’adhèrent plus au support, puis on applique une couche d’impression pour que l’enduit accroche bien. Ensuite, on ouvre les fissures, les nettoie, et les rebouche avec de l’enduit ; en fonction de l’importance des fissures, on applique un calicot (une bande de tissu armé que l’on met en place sur 20 cm de part et d’autre de la fissure pour la “tenir” et retarder sa réapparition). On ponce l’ensemble du mur et applique une deuxième couche d’impression. Enfin, on applique la peinture de finition.

Rendu / finition. En plus du changement de couleur, correction locale de l’état du support (traitement des trous et fissures), mais pas de correction de sa planéité globale.

Micro-fissure
ÉTAT DÉGRADÉ

Aspect. Le mur dans son ensemble est abîmé par un ou plusieurs des éléments suivants : larges fissures (>0,2mm de large ou fissures traversant un mur ou un plafond), cloques ou peinture écaillée sur l’ensemble de la surface. C’est notamment l’état des supports affectés par un dégât des eaux.

Travail nécessaire. Avant toute chose, si le mur est humide, il convient de traiter les causes de l’humidité, puis de laisser sécher complètement, ce qui peut prendre plusieurs semaines voire mois. Si le mur est encore humide, des désordres vont réapparaître plus ou moins rapidement, allant de l’apparition d’auréoles à la formation de cloques. Ensuite, on gratte le revêtement existant pour faire tomber les parties qui n’adhèrent plus au support, puis on applique une couche d’impression pour que l’enduit accroche bien. Puis on ouvre et nettoie les fissures, et fait disparaître toutes les parties dégradées avec une 1ère passe d’enduit, un ponçage et une 2ème passe d’enduit. On ponce de nouveau l’ensemble du mur et applique une deuxième couche d’impression. Enfin, on applique la peinture de finition.

Finition / rendu. Correction globale de la planéité des supports.

Larges cloques dues à dégât des eaux
PAPIER PEINT OU TOILE DE VERRE

Dans le cas ou les supports sont entoilés (toile de verre / toile à peindre) ou recouverts de papier peint, le travail est similaire à celui qu’il convient de réaliser pour l’état dégradé, avec au préalable l’arrache ou le décollage de la toile de verre ou du papier peint existant.

Il est possible dans certains cas et pour limiter le budget des travaux de réparer localement une toile de verre endommagée. Même si le résultat ne sera jamais aussi parfait que si la totalité de la toile avait été enlevée, il peut être tout à fait satisfaisant. Le peintre procède à une découpe de la partie endommagée, effectue le travail de préparation sur le zone concernée et met en place une nouvelle toile (qui ne sera jamais exactement identique à la toile pré-existante). Ensuite, il faut repeindre l’ensemble des murs pour uniformiser le rendu.

Dans le même objectif de limiter le coûts des travaux, il est possible dans certains cas de repeindre directement un papier peint. Dans ce cas, le risque est que la colle soit ancienne ou réagisse mal à la nouvelle peinture et que le papier peint finisse par se décoller.

Toile fissurée

Une question ? Appelez-nous au 07 57 90 29 27 ou écrivez-nous à contact@monsieurpeinture.com

N’hésitez plus, prenez soin de vos murs !

Menu